Création d'entreprises : quelles sont les spécificités femmes - hommes ?

 |   |  312  mots
Les hommes sont surtout présents dans le bâtiment, quand les femmes créent plutôt des entreprises dans le paramédical.
Les hommes sont surtout présents dans le bâtiment, quand les femmes créent plutôt des entreprises dans le paramédical. (Crédits : JEAN-PAUL PELISSIER)
Selon une étude publiée par l'Insee, 15 700 nouvelles entreprises, hors auto-entreprises, ont été créées en Auvergne Rhône-Alpes lors du premier semestre 2014. Toutefois, il existe des distinctions entre hommes et femmes.

15 700 nouvelles entreprises, soit 13 % des créations françaises, et des femmes à l'origine de trois créations sur dix. L'Insee a publié cette semaine étude sur la création d'entreprises en Auvergne Rhône-Alpes au premier semestre 2014, qui détaille les différences entre les femmes et les hommes dans le domaine de création d'entreprises.

"Parmi les régions de province, Auvergne-Rhône-Alpes occupe une position moyenne, la part régionale des femmes dans la création d'entreprise étant relativement stable, entre 27 % en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et 31 % en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes", indique l'Insee.

Des métiers différents

Si les profils entre hommes et femmes peuvent être similaires, les métiers eux sont différents. Par exemple, les femmes sont largement représentées dans les métiers du médical et paramédical, de l'enseignement ou encore du soin aux personnes. A l'inverse, les hommes sont très présents dans les métiers du bâtiment, de la réparation automobile ou de la restauration. Toutefois, l'Insee note que certains métiers concernent aussi bien les hommes que les femmes : le commerce, les métiers du sport ou les activités juridiques.

Lire aussi : Création d'entreprises : faut il investir dans le numérique ou dans l'industrie ?

Concernant le choix du statut juridique de l'entreprise, six hommes sur dix ont opté pour le statut de société. Les femmes se tournent davantage vers le statut de profession libérale "en raison de la nature des métiers exercés mais aussi des chemins de formations initiales empruntés, les femmes étant globalement plus diplômées que les hommes", indique l'institut de sondage.

L'activité libérale concerne le quart des créations d'entreprises des femmes pour seulement 7 % de celles des hommes. A noter que la part des entreprises créées par des étudiants en fin de cursus a doublé en huit ans et atteint 4 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :