Brexit : pour Gérard Collomb, "l’Europe se doit d’avoir une réaction forte"

 |   |  193  mots
L'Europe doit se donner les moyens de construire enfin un modèle politique intégré, estime Gérard Collomb.
L'Europe "doit se donner les moyens de construire enfin un modèle politique intégré", estime Gérard Collomb. (Crédits : Laurent Cerino/Acteurs de l'économie)
Le sénateur-maire de Lyon et président de la métropole de Lyon a réagi au "Brexit". Pour lui, l'Europe doit voir dans le départ du Royaume-Uni une opportunité pour rebondir.

Alors que les résultats définitifs du référendum britannique sur la sortie de l'UE donnent le "leave" gagnant à 51,9 %, le sénateur-maire de Lyon et président de la métropole de Lyon Gérard Collomb déplore :

"Pour la première fois depuis près de 60 ans, l'Europe recule. Ce n'est pas une bonne nouvelle."

Pour lui, les risques sont tout d'abord économiques :

"D'abord pour les Britanniques, qui vont connaître un choc économique sans précédent, et le risque de voir baisser fortement leur niveau de vie."

La livre sterling s'est déjà écroulée de 11 % face au dollar, son plus bas niveau depuis 1985.

Lire aussi : Brexit : les banques s'effondrent en Bourse

Lire aussi : Le Brexit assomme les marchés financiers

Mais Gérard Collomb y voit avant tout une opportunité pour rebondir :

"L'Europe, elle, se doit d'avoir une réaction forte.

Elle doit profiter du retrait de la Grande-Bretagne pour mettre en place des politiques plus structurantes.

Elle doit se donner les moyens de construire enfin un modèle politique intégré pour pouvoir jouer d'égal à égal avec les grandes puissances du monde (États-Unis, Chine, Russie)."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :