L'hôtellerie lyonnaise en perte de vitesse

 |   |  129  mots
(Crédits : Fotolia)
En avril 2016, les performances de l'hôtellerie lyonnaise sont en baisse, par rapport à la même période l'année dernière, et ce malgré les vacances scolaires et l'organisation de salons comme le Sido.

Un taux d'occupation stable, mais des prix moyens en baisse. Au cours du moins d'avril 2016, l'hôtellerie lyonnaise a du faire face à un manque d'activité, et ce malgré les vacances scolaires, l'organisation du salon Sido et du festival quais du Polar. En outre, les attentats de Bruxelles, qui ont eu lieu au mois de mars, ont freiné l'activité touristique de loisirs.

Ainsi, sur le mois d'avril, le taux d'occupation atteint 65 %, soit une baisse de 0,8 % par rapport à 2015. Sur la même période, les prix moyens ont diminué de 2 %.In fine, le RevPAR toutes catégories confondues recule de 2,7 %.

Si toutes les catégories d'hôtel ont été confrontées à cette diminution de la fréquentation, les deux étoiles sont les plus touchés. Leurs performances sont en recul de 3,5 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :