L'OL renonce à son partenariat avec Uber

 |   |  155  mots
Les taxis avaient menacé de bloquer l'accès au stade.
Les taxis avaient menacé de bloquer l'accès au stade. (Crédits : Laurent Cerino / ADE)
Les taxis lyonnais avaient menacé de bloquer le stade lors du match contre Bordeaux, furieux de ce partenariat. Sous la pression, Jean-Michel Aulas a finalement renoncé à ce projet.

La semaine dernière, Jean-Michel Aulas annonçait la mise en place d'un partenariat avec les chauffeurs de VTC utilisant l'application Uber. Avec ce partenariat "innovant", les chauffeurs Uber auraient eu un accès réservé au stade. Rapidement, les taxis se sont mobilisés, menaçant même de bloquer le stade des Lumières lors du prochain match de l'OL.

Mais, après une réunion vendredi 29 janvier au matin, entre le club et les représentants des taxis, Jean-Michel Aulas a finalement décidé d'annuler ce projet.

Lire aussi : UberPop : les taxis mobilisés jeudi à Lyon

L'OL a annoncé qu'il allait finalement étudier "la mise en place prochaine d'une station dédiée" aux taxis ainsi qu'un référencement sur l'application numérique du stade "pour que les spectateurs puissent accéder facilement aux réservations de véhicules", ce que le club avait prévu aussi de faire avec Uber.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/02/2016 à 20:16 :
Y en a-t-il pas marre de subir les diktats des taxis qui se croient être encore des rentiers ???.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :