Musée des Tissus de Lyon : la création d'une fondation privée se concrétise

 |   |  245  mots
Les professionnels du textile régional, regroupés sous la bannière de leur organisation professionnelle Unitex, s’engagent à créer une fondation privée.
Les professionnels du textile régional, regroupés sous la bannière de leur organisation professionnelle Unitex, s’engagent à créer une fondation privée. (Crédits : Sylvain Pretto/Musée des tissus)
Grégoire Giraud, vice-président du syndicat Unitex, avait annoncé dans nos colonnes son intention de créer une Fondation afin d'éviter la fermeture du Musée des Tissus et des Arts décoratifs. Aujourd'hui, le syndicat confirme cette intention.

L'engagement se concrétise. Sur Acteurs de l'économie-La Tribune, Grégoire Giraud, vice-président du syndicat Unitex (Union inter-entreprises textile Lyon et région), avait fait part de sa volonté de créer une Fondation abritée, afin d'empêcher la fermeture du Musée des Tissus et des Arts décoratifs de Lyon. Une intention confirmée aujourd'hui, dans un communiqué.

Cette fondation privée aura pour visée de collecter les fonds destinés à financer le développement du musée. Comme par exemple l'acquisition de pièces, l'organisation d'expositions ou la promotion du musée et de ses activités "dès lors que les pouvoirs publics accepteront d'assumer la tutelle", précise le syndicat dans ce communiqué. Pour Unitex, il est de la "responsabilité de l'Etat, en lien avec les collectivités territoriales, de prendre en charge le fonctionnement de ce musée."

"Il revient à l'Etat de se positionner comme chef de file d'une solution rapide et pérenne", a indiqué Emmanuel Imberton, président de la CCI métropolitaine. Il a également appelé l'Etat à "prendre ses responsabilités et s'engager financièrement".

Lire aussi : Contre la fermeture du musée des Tissus et des Arts décoratifs de Lyon. Oui, mais...

La CCI, propriétaire du musée, ne peut plus en assurer seule la gestion, suite à la diminution de ses ressources fiscales. Si aucune solution n'est trouvée, il devrait fermer ses portes à compter du mois de mars 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :