Picodon : la souchothèque verra le jour d'ici 2020

Par Aurélien Tournier  |   |  229  mots
Le syndicat du picodon AOP entend démontrer le lien au terroir. (Crédits : A.T.)
Le projet de souchothèque, mené par le syndicat du picodon AOP, devrait finalement voir le jour d'ici 2020. Le budget a lui aussi été revu à la hausse.

En juin dernier, nous relations sur notre site Internet la création d'une "souchothèque" par le syndicat du picodon AOP. Ce projet vise notamment à collecter et identifier les différents ferments qui interviennent dans la fabrication de ce fromage de chèvre régional. Les souches spécifiques aux territoires drômois et ardéchois pourront par la suite être proposées aux différents opérateurs. Ce n'est pas la première fois qu'un tel programme est mené dans la région, le Reblochon ayant déjà entrepris une démarche similaire.

Un budget qui a doublé

Cette souchothèque devait initialement voir le jour en 2017. Le projet devrait finalement durer quatre ans, du fait de la caractérisation des souches. Dans le même temps, le premier budget - évalué à près de 70 000 euros - a d'ores et déjà doublé pour atteindre environ 140 000 euros. En effet, le syndicat a pris en compte le besoin d'analyses supplémentaires pour couvrir l'ensemble du secteur.

Le programme pourra en tout cas compter sur une aide régionale. Cette action entre en effet dans le Contrat régional d'objectif filière caprin ovin lait 2015-2019. La délibération a d'ailleurs été adoptée le 16 octobre dernier. Le projet pourrait également prétendre à un soutien européen, à travers le Feader (Fonds européen agricole de développement rural) 2015-2020.