Attentat en Isère : Sahli aurait été motivé par la vengeance selon les psychiatres

 |   |  183  mots
(Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Le rapport des experts psychiatres sur l'auteur présumé de l'attentat de Saint-Quentin-Fallavier, mentionne que Yassin Sahli aurait été motivé par une vengeance personnelle, mais il ne présenterai aucune anomalie mentale.

Le rapport des experts psychiatres, dévoilé mercredi par RTL, relève que Yassin Sahli aurait agi "dans un mouvement de vengeance personnelle" lors de l'attentat de Saint- -Quentin-Fallavier (Isère). Les experts décrivent un individu "timoré", "un employé solitaire, susceptible et peu assuré", et qui "se sent humilié par ses supérieurs".

Des expertises complémentaires

Le 26 juin dernier, Yassin Sahli avait assassiné puis décapité son patron Hervé Cornara, avant d'accrocher la tête de la victime au grillage de l'entreprise Air Products avec des drapeaux islamistes. Les motivations terroristes, qui restent privilégiées par les enquêteurs, ne sont toutefois pas écartées, car le professeur Daniel Zagury, auteur du rapport, demande des examens complémentaires pour mesurer le "niveau d'implication dans ce registre terroriste".

Aucune anomalie mentale

Le rapport rappelle que le crime inspiré de "la martyrologie radicale islamiste" aurait été commis pour "marquer fortement les esprits". Reste que selon ce rapport, Yassin Sahli ne présente aucune anomalie mentale, considérée comme responsable de ses actes, il pourra donc être jugé devant une Cours d'Assises.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :