French Tech : Annecy accélère pour décrocher le label

 |   |  457  mots
(Crédits : Annecy French tech)
L'association les Vallées du Numérique-Annecy French Tech poursuit sa démarche French Tech, en espérant être labellisé à la mi-juin, lors de la deuxième et dernière vague.

Depuis l'assemblée générale constitutive le 23 avril dernier, l'association "Vallées du Numérique- Annecy French Tech" accélère son développement dans l'objectif d'être labellisé lors de la deuxième vague French Tech, après le premier échec en novembre 2014. Une déconvenue qu'il fallait alors relativiser, notamment par la candidature tardive de la ville. La démarche de l'écosystème, qui s'appuie sur les filières du sport, de la mécatronique, du tourisme et de l'industrie créative, était alors davantage considérée comme  "un exercice pratique formidable, et une opportunité de fédérer les ressources sur Annecy", nous expliquait-on du côté du lac, en octobre dernier.

Une structuration bien avancée

Mais cette fois-ci, elle semble retenter sereinement sa chance. Elle a constitué une association donc, élément essentiel à la structuration de son écosystème, qui représente, selon elle, environ 1 500 emplois. Cependant, Annecy a décidé d'inverser le processus par rapport aux associations Lyon French Tech ou Digital Grenoble : les deux villes fanions avait constitué leur structure de gouvernance une fois labellisées. Elle a même déjà nommé sa déléguée générale, en la personne d'Audrey Ghozael-Ragonnaud. Néo haut-savoyarde, elle s'est installée à Annecy il y a un peu moins d'un an, après une expérience professionnelle de 4 ans à San Francisco, où elle a fondé Women Tomorrow, le premier réseau professionnel en ligne à destination des femmes de la génération Y.

>> Annecy French Tech, la rebelle

Autre composante importante pour la candidature d'Annecy, l'agglomération a déjà identifié son lieu totem capable de fédérer l'ensemble des acteurs : Les papeteries. Il devrait être opérationnel sous peu.

Soutien de Digital Grenoble

Annecy French-Tech a également fait valoir sa candidature auprès des services d'Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat en charge du Numérique, le 29 mai dernier. Une délégation s'est rendue à Paris. Selon un communiqué publié ce mercredi, "la rencontre a été très positive".

Pour donner davantage de poids à sa candidature, Annecy French Tech peut compter sur le soutien de l'écosystème grenoblois, d'abord par le président de Digital Grenoble, Jean-Pierre Verjus. Il estime qu'"à ses yeux, c'est un Sillon Alpin du Numérique qui est en train de se construire". A ce titre, "Les Vallées du Numérique" et Digital Grenoble se retrouveront sous une bannière commune "French Tech in the Alps", lors du Festival international du Film d'animation, qui se déroule à Annecy du 17 au 19 juin prochain.

Réponse sur le succès de l'opération, le 20 juin, lors des résultats de la deuxième vague de labellisation French Tech.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/06/2015 à 20:39 :
Annecy ayant déposé son dossier mi-décembre, il ne peut y avoir échec en novembre !
En revanche, le dossier présenté étayé par les audits qui ont suivi et notamment une rencontre avec le jury la semaine dernière doivent aboutir ou pas à une labellisation.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :