Areva : les accords d'intéressement des filiales ne seront pas renégociés

 |   |  244  mots
(Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Areva doit faire des choix pour réaliser un plan d'économies d'un milliard d'euros d'ici 2017. Ainsi, les accords d'intéressement existants ne devraient pas être renégociés. Des discussions vont s'ouvrir sur le sujet. C'est ce que révèle un courrier adressé le 22 avril dernier aux coordinateurs syndicaux. En mars dernier, le géant du nucléaire avait annoncé une perte record de 4,8 milliards en 2014.

Le syndicat Force Ouvrière vient de dévoiler un courrier émanant de la direction des ressources humaines du groupe Areva, relatif aux accords d'intéressement. Ce document, adressé le 22 avril dernier aux coordinateurs syndicaux, indique que les accords qui arrivent à échéance cette année ne seront pas renégociés localement. C'est en tout cas la consigne qui a été donnée aux directions des entreprises concernées. Les sociétés Amalis, SET, Areva Mines, Canberra, Eurodif Production, Intercontrôle,  MSIS Assistance, PNS et Somanu en sont. Deux d'entre elles sont implantées sur le site du Tricastin, dans la Drôme.

François Nogué, DRH groupe, précise aussi "la volonté de l'entreprise d'ouvrir une négociation pour la mise en place, dès 2015, d'un dispositif permettant d'associer les salariés, de façon solidaire, aux résultats du groupe. Ce dispositif pourrait s'appuyer sur un accord d'intéressement groupe".

FO proteste contre ces choix

La commission de l'épargne salariale devrait également se réunir prochainement, au sujet de la politique d'abondement du groupe, qui peut être "difficilement maintenue dans la situation économique que traverse Areva aujourd'hui".

Des séances de travail, concernant l'intéressement et l'abondement, se dérouleront les 30 avril et 5 mai prochains. L'Union nationale FO nucléaire demande d'ores et déjà à l'État d'intervenir contre cette décision. Selon le syndicat, ce n'est pas aux salariés de "payer" les erreurs stratégiques de l'entreprise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :