Départementales : le Rhône passe de l'UDI à l'UMP

 |   |  192  mots
(Crédits : A.T.)
Le département du Rhône passe sous le contrôle de l'UMP, qui remporte 15 sièges. Le parti centriste obtient 7 sièges, 2 pour les candidats divers droite. La gauche sauve deux élus. Le FN est battu partout.

Comme pressenti après le 1er tour, l'UMP remporte le nouveau Rhône, avec 15 sièges et 35,77 % des suffrages sur l'ensemble des cantons. Sur celui de Brignais, Christophe Guilloteau (UMP), décroche 70,29 % des voix, face au Front national qui totalise 29,71 % des suffrages. Il devrait donc être élu président du nouveau département jeudi prochain.

7 sièges pour l'UDI

L'Union de la droite (UMP/UDI) remporte trois cantons et six élus (Tarare, Thizy-les-Bourgs, Villefranche-sur-Saône). En score cumulé, l'Union de la droite réalise un total de 15,31 %.

L'UDI obtient 7 sièges, notamment suite à ses victoires dans les cantons de Belleville, Vaugneray et Anse, malgré son score cumulé de 11,59 % sur l'ensemble des cantons où le parti centriste était présent.

La gauche sauve deux élus, le FN perd partout

La gauche, sauve deux élus suite à la victoire du binôme Bernard Chaverot et Sheila Mccarron à l'Arbresle.

Le FN a été battu dans les 12 cantons où il était présent au deuxième tour, en dépit de son score cumulé de 31,98 % des voix.

Le taux de participation pour ce deuxième tour de l'élection départemental dans le Rhône est de 48,53 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :