Départementales : le FN en force dans le Rhône mais avantage à l'UMP

 |   |  208  mots
(Crédits : Laurent Cérino/ADE)
Le FN réalise une poussée. Il sera présent dans 12 des 13 cantons du département du Rhône. L'UMP est toutefois loin devant et pourrait ravir la présidence du conseil aux centristes. Le PS est laminé.

La droite et le centre sont les gagnants du 1er tour de scrutin dans le Nouveau Rhône (hors territoire de la Métropole de Lyon), mais le FN s'affirme comme la 3e force dans le département en réussissant à se maintenir dans 12 des 13 cantons. L'extrême droite arrive en tête dans le Beaujolais dans les cantons de Villefranche-sur-Saône et Gleizé, ainsi que dans le canton de St-Symphorien-d'Ozon. Toutefois, étant donné le rapport de force, le parti de Marine Le Pen ne semble pas en mesure de remporter des sièges le 29 mars.

Un seul canton pour le PS ?

Aucune triangulaire n'aura lieu dans le Rhône. Le second tour mettra en lice huit duels UMP-FN, deux duels UDI-FN, un duel Union de la droite-FN, un PS-FN et un entre l'UMP et l'UDI qui sera déterminant pour la couleur du prochain conseil. La gauche est éliminée dans 12 des 13 cantons. Seul le canton de l'Arbresle semble atteignable pour le PS. Après le premier tour, les projections donnent 15 sièges à l'UMP, 9 au centre et 2 au PS. Pour la première fois, l'UMP et son chef de file Christophe Guilloteau, semblent donc en mesure de ravir la présidence du conseil départemental aux centristes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2015 à 11:00 :
In finé, les centristes se font mordre la main tendue par les UMP

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :