La Tour Eiffel alimentée par une entreprise Grenobloise

 |   |  84  mots
(Crédits : Reuters)
Le symbole de la capitale quitte son fournisseur allemand EON au profit de l'entreprise GEG, Gaz-Electricité de Grenoble, capable d'assurer une énergie 100 % renouvelable. Un contrat de deux ans pour environ 500.000 euros par an.

La Tour Eiffel, jusqu'alors approvisionnée en énergie par l'Allemand EON, change de fournisseur. C'est désormais Gaz-Electricité de Grenoble (GEG) qui assurera la prestation. L'entreprise rhônalpine sera capable de fournir une énergie 100 % renouvelable à partir de janvier 2015.

Ce contrat pour la Tour Eiffel correspond à un peu moins de 7 GW, soit environ mille foyers. Il court sur deux ans pour environ 500.000 euros par an.

La société grenobloise s'est déjà aventurée dans la capitale : elle alimente en énergie l'opéra Garnier à Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :