Les salariés de Canson votent la défiance

 |   |  169  mots
Lors d'un comité d'entreprise extraordinaire, le 9 octobre dernier, la direction a annoncé vouloir supprimer 58 postes.
Lors d'un comité d'entreprise extraordinaire, le 9 octobre dernier, la direction a annoncé vouloir supprimer 58 postes. (Crédits : A.T.)
Les salariés du papetier Canson, implanté à Annonay (Ardèche), ont été consultés sur les négociations relatives à la durée et l'aménagement du temps de travail. Ces derniers ont massivement rejeté le projet proposé.

Confrontée à des difficultés financières, la direction du papetier Canson, propriété du groupe normand Hamelin, a annoncé le 9 octobre dernier sa volonté de supprimer 58 postes. Le plan de sauvegarde de l'emploi a toutefois été suspendu début novembre afin de négocier l'aménagement du temps de travail et d'autres accords pour réduire l'impact social sur l'entreprise.

Des salariés dans l'expectative

Ces derniers jours, les salariés ont ainsi été amenés à se prononcer sur l'un des projets proposés par la direction, à savoir travailler entre 3 et 7 jours de plus et une diminution de 5% sur les salaires pour les personnes travaillant à la machine à papier. Les résultats ont été dévoilés ce lundi 8 décembre. Le projet a été rejeté par l'ensemble des salariés. Plus de 70% des votants se sont en effet prononcés contre (248 votants sur 273). "Les salariés sont prêts à faire des sacrifices mais là, ils ne savent pas où ils vont", explique Carlos Tunon, délégué CGT.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :