Kem One confiant sur l'enquête européenne

 |   |  212  mots
(Crédits : Décideurs en région)
Après l'ouverture d'une enquête de la commission européenne sur le plan de redressement de Kem One concernant les aides financières publiques, la direction du groupe se dit confiante dans la solidité du dossier présenté.

Après l'ouverture d'une enquête de la commission européenne sur le plan de redressement de Kem One concernant les aides financières publiques, Kem One a réagi ce matin dans un communiqué de presse.

Estimant  "courante" l'ouverture d'une enquête approfondie par la Commission dans un dossier de cette envergure, Alain de Krassny s'est dit "convaincu de la viabilité à long terme de l'entreprise et confiant dans la solidité du dossier présenté".

Kem One, qui avait été placé en redressement judiciaire en mars 2013 puis repris par l'industriel Alain de krassny et OpenGate, a bénéficié d'un prêt du Fonds de développement économique et social (FDES) d'un montant de 30 millions d'euros, une subvention d'un montant de 15 millions, des avances remboursables d'un montant de 80 millions et la possibilité pour le repreneur de demander une remise importante de dettes sociales et fiscales, dont le montant s'élève à 42 millions.

Le  groupe explique avoir pris ses dispositions en amont : "Dès la reprise de Kem One, des échanges ont été engagés entre la direction de Kem One et les services de l'État afin de préparer la notification de ces différentes mesures à la Commission européenne. La notification a été adressée à la Commission le 31 juillet dernier."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :