La plateforme Axel'One PMI opérationnelle

 |   |  255  mots
Vue d'architecte de la plateforme Axel One PMI à Saint-Fons (Crédit D.R)
Vue d'architecte de la plateforme Axel One PMI à Saint-Fons (Crédit D.R) (Crédits : DR)
Trois ans après sa création, Axel 'One, a inauguré ce jeudi sa plateforme collaborative dédiée aux matériaux innovants. Grandes entreprises et PME partenaires peuvent mettre en commun leurs compétences R&D.

Mettre en commun les capacités de recherche, c'est la mission de la nouvelle plateforme. Axel'One PMI. Le site de 4700 m2 est adossé au centre de recherche de Solvay à Saint-Fons. Il accueille plusieurs projets collaboratifs de recherche et développement autour des matériaux composites, biomatériaux, matériaux pour le bâtiment durable, etc.

« C'est un accélérateur de développement de recherche » précise Michel Payen, directeur d'Axel 'One « Il permet de mettre en commun des compétences multiples pour industrialiser plus vite ».

11 millions d'investissement

L'investissement représente un total de 11 millions d'euros porté par la Caisse des Dépôts, la Serl et le Grand Lyon. À ce jour, 6 projets de recherche ont rejoint la plateforme Axel 'One PMI, portées par Bluestar Silicones, CNRS/Solvay et Solvay, ainsi que 4 PME (E-Xtream, Lactips, Mécanium et Skinjay). Un démonstrateur est déjà opérationnel, 65 chercheurs sont au travail. D'ici la fin de l'année, plusieurs prototypages de produits seront lancés.

Axel One possède une autre plateforme à Solaize, Axel One PPI dédiée aux procédés innovants. Une 3e verra le jour mi 20016 sur le campus de la Doua elle sera dédiée à la recherche fondamentale sur les matériaux innovants. Association de loi 1901, la plateforme Axel'One a été créée en juin 2011 à l'initiative de 8 membres fondateurs, dont des structures académiques (CPE Lyon, ENS de Lyon, INSA de Lyon et Université Lyon 1), des établissements publics (CNRS, IFP Énergies nouvelles) et des industriels (Solvay et Suez Environnement).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2014 à 19:08 :
Dommage que cette plate-forme ne crée pas d'emplois. Les 65 chercheurs sont des salariés de Bluestar et Solvay.
Réponse de le 18/09/2014 à 20:30 :
on t'a reconnu seb
Réponse de le 19/09/2014 à 12:34 :
Faux, Skinjay a recruté un ingénieur le jour même de son installation dans les locaux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :