bioMérieux, croissance de + 7,9 % au premier semestre

 |   |  268  mots
(Crédits : D.R)
Au premier semestre 2014, bioMérieux a enregistré une croissance de + 7,9 %, mais néanmoins impactée par les effets de change. Le résultat net est en recul de 27 millions d'euros par rapport à 2013 en raison notamment de l'acquisition de BioFire.

bioMérieux a publié ce mercredi ses résultats semestriels. Le groupe affiche une solide croissance du chiffre d'affaires : + 7,9 %, à taux de change constants, ce qui représente une croissance organique de + 4,2 %, à taux de change et périmètre constants
"Les variations des taux de change, qui reflètent principalement l'appréciation de l'euro par rapport aux autres devises, ont eu un impact négatif de 33 millions d'euros", précise l'entreprise dans un communiqué . Le chiffre d'affaires a atteint 781 millions d'euros contre 754 millions 30 juin 2013, en hausse de 3,5 % à données publiées.

La marge brute s'est élevée à 387 millions d'euros, soit 49,6 % du chiffre d'affaires. Elle inclut pour la première fois l'activité de BioFire acquise en janvier 2014 pour 450 millions de dollars et la reprise des dettes de la société (environ 40 millions de dollars),
Le résultat opérationnel courant contributif s'est élevé à 94 millions d'euros contre 125 millions d'euros au 30 juin 2013. Le résultat net du premier semestre 2014 s'établit à 53 millions d'euros et représente 6,7 % du chiffre d'affaires. Il atteignait 80 millions d'euros au 30 juin 2013.

"Comme nous l'avions prévu, les résultats du Groupe ont été affectés par la dépréciation importante de la plupart des devises dans lesquelles nous opérons face à l'euro et par d'importantes dépenses en production sur notre site de Durham. Dans cet environnement difficile, nous avons mis en œuvre un plan de maîtrise de nos frais opérationnels. Nous appuyant sur notre dynamique commerciale et le renforcement de notre discipline financière, nous maintenons nos objectifs pour 2014.", détaille Alexandre Mérieux, directeur général de bioMérieux dans ce communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :