SITL : Arnaud Montebourg veut peser

 |   |  224  mots
(Crédits : Laurent Cerino/Acteurs de l'économie)
Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, qui a reçu les délégués syndicaux ce mardi a laissé entendre que la procédure pourrait être prolongée d'un mois.

 A la sortie de leur entrevue de 30 minutes, mardi 22 avril, avec Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, à la Préfecture du Rhône, les délégués du personnel de SITL, disaient avoir apprécié l'échange. « Il a reconnu qu'il s'était plus préoccupé jusqu'alors du dossier Fagorbrandt que de celui de SITL », indique Philippe Guillot, délégué Sud et secrétaire du CE de la société lyonnaise sous-traitante de Fagorbrandt.

Selon la même source, le ministre a laissé entendre, que sous réserve de la décision du tribunal de commerce de Lyon, souverain, le dépôt des offres pourrait encore être reporté d'un mois, à fin mai. L'aide de 200.000 euros récemment votée par le conseil régional de Rhône-Alpes devrait permettre de payer les compléments de salaires, jusqu'à cette date, des 405 salariés dont la plupart est en chômage technique depuis mi-octobre 2013.

Quant au terrain, de 6,5 hectares, qui constitue un verrou à la reprise car il appartient aujourd'hui à Fagorbrandt France- récemment récupéré par l'algérien Cevital- Arnaud Montebourg s'est engagé  à peser de tout son poids en cas d'offre sérieuse et aboutie. De fait, les candidats potentiels ont posé comme condition suspensive de disposer du site pour développer les activités liées aux véhicules industriels. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :