Des projets de transports suspendus au sort de l'écotaxe

 |   |  159  mots
Des projets d'amélioration du métro de Lyon sont concernés par le gel de l'écotaxe.
Des projets d'amélioration du métro de Lyon sont concernés par le gel de l'écotaxe. (Crédits : Nicolas Robin)
De nombreux projets de transports en commun vont devoir être refinancés avec l'abandon de l'écotaxe. Mais à Lyon cela ne devrait pas être insurmontable assure le Sytral

Abandonnée en octobre dernier par le gouvernement, l'écotaxe devait permettre de récolter 450 millions d'euros, cette année, pour aider les collectivités à financer des projets d'infrastructures de transports en commun (bus, métro ou tramway). Cela représente 120 projets pour un investissement total de plus de 6 milliards d'euros. Selon France-Info, lundi, plus d'une centaine de projet de transports en commun sont suspendus au sort de l'écotaxe.

Sur cette liste de projets qui devaient bénéficier de l'écotaxe, au moins cinq concernent Lyon, comme l'extension du tram T5 jusqu'à René Cassin-Chassieu ou le prolongement de la ligne B aux Hôpitaux-Sud. Mais selon le Sytral l'abandon de l'écotaxe n'est pas un obstacle. Sur le budget 2014, la part de financement de l'Etat se montait à 14 millions d'euros sur un budget de 722 millions. Dans le Grenelle III, les appels à projets lyonnais ne pourraient bénéficier de toute façon au maximum que de 40 millions d'euros.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :