Corine Pelluchon : "L’écologie n’est pas une énième idéologie qui sert à designer ses amis et ses ennemis" Jean Viard : Les jeunes, "ces athlètes à qui l’on confisque les JO" [UEF2020]

 |  | 1066 mots
Lecture 5 min.
Je ne crois pas du tout au grand soir -de l'écologie, ndlr-, à cette image de la radicalité qui me semble fausse et parfois facile, glisse la philosophe Corine Pelluchon, pour laquelle il faut savoir avancer de manière concrète.
Je ne crois pas du tout au grand soir -de l'écologie, ndlr-, à cette image de la radicalité qui me semble fausse et parfois facile", glisse la philosophe Corine Pelluchon, pour laquelle il faut savoir avancer de "manière concrète". (Crédits : DR)
[Les Grands Entretiens 5/5] La philosophe Corine Pelluchon est engagée dans la défense de la cause animale et environnementale. Cette professeur à l’université Gustave Eiffel s’interroge sur notre capacité à avancer sur le chemin de la transition écologique. Elle interviendra au cours d’une table-ronde "Ecologie, c’est maintenant ou jamais" du Forum Une Epoque Formidable, organisé par La Tribune, les 12 et 13 octobre prochains à Lyon.

Dans votre dernier ouvrage, "Réparons le Monde" (éditions Rivages-Payot) ainsi que dans vos précédents livres et essais, vous alertez sur la nécessité du changement et de la transition écologique. Est-ce que la crise du Covid-19 est une aubaine en ce sens ? A-t-elle permis de réveiller les consciences sur ces sujets selon vous ?

"Quelque chose s'est passé, c'est indéniable. Je constate que, depuis quelques mois, les hommes et femmes politiques de la plupart des partis se sont emparé.e.s des sujets qui ont trait aux conséquences sanitaires et écologiques de nos modes de vie et de notre rapport aux animaux. En ce moment, il y a une rivalité entre les députés pour apparaître comme le plus engagé en faveur des animaux. Comme il y a une rivalité entre les partis qui se présentent tous comme les champions de l'écologie. C'est une bonne chose, car cela va les obliger à agir !

Je ne dirais jamais que cette crise est une aubaine, car elle a des conséquences économiques et sociales désastreuses. Certaines personnes ont toutefois pris conscience des aberrations de notre modèle de développement, mais pour changer réellement ses styles de vie et modifier les modes de production, il faut remanier ses représentations et...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :