L'audace, ça se cuisine ! par Anne-Sophie Pic

 |   |  610  mots
(Crédits : DR)
L'audace est l'une des composantes majeures de la personnalité et de la matrice entrepreneuriale de la cheffe multi-étoilée Anne-Sophie Pic. Elle participera le 7 octobre prochain au Forum Une époque Formidable organisé par La Tribune au Théâtre des célestins. En amont de son intervention, nous vous proposons de commenter cette tribune. Certaines de ces remarques et interrogations seront reprises lors du débat : "Oser !".

Mon lieu d'audace, c'est avant tout la cuisine. Elle s'exprimait peut-être, à mes débuts, dans des associations de saveurs à l'échelle de la nature. Par exemple, mettre du thé matcha dans un dashi, puis rajouter du citron et du vinaigre. La première fois où des clients japonais ont goûté cette sauce, j'étais tétanisée ! Et ils ont adoré. Je suis heureuse que cette audace-là les ait émus. Car faire preuve d'audace en obtenant l'adhésion entraîne le mouvement, le changement de cycle. À travers cette quintessence de nouveauté, à travers cet esprit de découverte, naît l'émotion.

Je n'ai pas toujours été audacieuse. Pour être audacieuse, il faut être inspirée, et je me suis mise en situation de l'être perpétuellement. Pour ça, il faut savoir créer des relations sincères avec les autres, des passionnés qui me fassent connaître et aimer leurs produits dans un esprit de partage. C'est là aussi que je m'aperçois d'une chose : l'audace requiert de la culture.

L'audace entrepreneuriale m'est venue avec le temps

Et avec l'influence de David. Le fait d'avoir construit mon chemin m'alimente, en prenant le risque de créer des restaurants ailleurs qu'à Valence et en France, en ayant cette audace d'avoir une équipe à distance, et donc l'audace de faire confiance. L'audace se vit mieux à deux également. Nos deux parcours combinés et complémentaires nous ont offert cette liberté, condition nécessaire de l'audace. La liberté d'être soi-même, pour David, c'était la liberté d'entreprendre ; pour moi, c'était la liberté d'expérimenter en cuisine : en harmonie avec nos modèles, sans se stéréotyper, et construire notre propre cheminement. Si l'on n'est pas audacieux, on ne se libère pas, on n'est pas soi-même. Lorsque je pense à la phrase de Francisco de Quevedo : « La plus grande audace est la fille de la plus grande peur », je me dis que l'audace, dans ce cas, est une femme libérée. Lorsque la peur inhibe toute audace, elle nous empêche de nous épanouir dans la création.

Chacun a une part d'audace à cultiver

La faire croître, c'est se révéler à soi-même. Est-ce que l'audace, c'est faire fi des conventions ? Pas vraiment pour moi. L'audace, c'est se laisser porter par ses rêves, et s'épanouir sans nécessairement être dans la rupture. Comment peut-on nourrir les autres sans se nourrir soi-même ? L'audace est peut-être aussi une histoire de famille. Avec mon grand-père, qui a été d'une audace folle de renoncer à sa clientèle ardéchoise en faisant le pari de venir s'installer le long de la Nationale 7, dans la Drôme. Quelque part, mon père très protestant dans l'âme sans être religieux, et ma mère catholique très pratiquante, c'était un antagonisme audacieux aussi. Mon mari, d'origine arménienne et de culture orthodoxe, et moi issue de cette culture-là, avons aussi des référentiels différents.

Tout cela crée un mouvement. Le fait de ne pas être d'accord sur tout, de ne pas être dans un moule qui nous étreint, est puissant. Choisir une certaine instabilité créatrice au cœur de son foyer est osé. Être ainsi stimulé par ses proches au quotidien est sans doute l'un des plus vifs feux sous l'alambic de l'audace.

L'audace, c'est donc finalement de s'abstraire du grand tourment des tendances et de faire preuve de persistance quand l'intuition nous tance. C'est dans ces moments que l'harmonie et l'audace sont le mieux conciliées. Et si l'on résumait l'audace en deux mots : « Pourquoi pas » ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :