Et si l’heure solidaire devenait maître des horloges

 |   |  554  mots
(Crédits : Reuters)
Avec le passage à l'heure d'hiver, Habitat et Humanisme propose que l'heure gagnée par le changement d'heure soit donnée aux plus démunis. Comment ? "Sous les formes les plus diverses que revêt le partage lorsque nous nous mettons à l'heure de l'autre", répond son fondateur, Bernard Devert.

Les horloges oubliées, les hommes de pouvoir s'en emparent ; ils avancent en maîtres, annonçant le monde nouveau pour mieux ringardiser l'ancien monde : un pur spectacle. Les pratiques sont-elles désormais si différentes qu'elles crédibilisent un changement annoncé à grands frais médiatiques.

Ce monde nouveau ne saurait surgir en avançant l'heure. Soyons plus humbles pour être à l'heure d'une plus grande vérité. Le temps nous échappe, quelles que soient nos incantations. Souvenons-nous de Lamartine : « Ô temps suspends ton vol et vous, heures propices, suspendez votre cours ».

Perdus dans un monde qui ne l'est pas moins, nous tenons debout et nous maintenons, vaille que vaille, à notre place en courant pour gagner du temps. Folie que de servir ce maître qui fait de nous des serviteurs et même des esclaves ! Nous pouvons 'bricoler' les aiguilles, il n'en reste pas moins que le pouvoir du temps, un jour ou l'autre, vient nous bousculer.

Qui n'entend pas sonner des heures de colère, à raison de trop de déceptions et d'attentes sans lendemain. Demandez à une famille qui, depuis de très nombreuses années est en attente d'un logement social ou encore à cette femme qui, depuis 17 ans à Paris, vit dans un appartement de 9 m² - que dis-je, une cave de 9m² -, ou encore à ceux qui sont dans la rue, ce qu'ils pensent non pas du temps mais de ce que nous faisons du temps. La patience conduit ces hommes et ces femmes à devenir des patients tant le malheur s'abat sur eux.

Il est, heureusement, de ces heures creuses permettant de ré-orienter nos engagements vers des horizons jusque-là improbables. Ce rendez-vous avec le lâcher-prise est proposé depuis des temps immémoriaux, mais il est bien souvent décliné. N'aurions-nous pas peur d'entendre que le temps n'est pas un ennemi mais une limite, une chance conduisant à faire des choix et fixer des priorités mettant à contretemps le 'toujours plus'.

L'heure creuse, heureusement, bouscule

Quand nos agendas laissent trop de blanc, n'avons-nous pas le sentiment de moins exister. L'adolescent ne s'entend-il pas dire : à quoi rêves-tu ? Une quasi-inquiétude de la part des parents.

Cette heure creuse laisse une page libérée des égo et des vanités. Une autre écriture alors se propose. Les horloges peuvent désormais sonner pour nous mettre 'sous pression' mais en vain.

La liberté intérieure crée des espaces de gratuité. Les relations sont démonétisées pour être placées sous l'égide de la gratuité. Adieu, ce temps conçu comme de l'argent ! Il est devenu un don, traduisant une jeunesse retrouvée. D'un coup, cette dommageable expression « je n'ai pas le temps » porte les affres du temps.

Habitat et Humanisme, avec le passage à l'heure d'hiver, propose que cette heure gagnée soit donnée aux plus démunis. Comment ? Sous les formes les plus diverses que revêt le partage lorsque nous nous mettons à l'heure de l'autre. S'il n'a pas cette montre mise en exergue comme signe de réussite, il nous mettra pourtant à l'heure d'un monde plus humain.

Imaginons un français sur mille participant à cette heure solidaire : les aiguilles des horloges s'affoleraient pour s'être laissées aiguiller par les battements du cœur. Un temps nouveau s'ouvrirait pour bien des familles.

Ensemble, habitons cette heure de fraternité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2018 à 10:49 :
Oui ça va vous au moins vous n'avez pas trop de soucis et ça c'est agréable de savoir qu'il y a des gens pépères malgré tout.

Notons plutôt que la bonne idée de l'UE de supprimer ce décalage grotesque est une nouvelle fois datée dans le temps, quand il faut faire évader fiscalement des milliards des actionnaires milliardaires via le dumping fiscal européen, ça se fait en quelques heures là par contre...
Réponse de le 28/10/2018 à 17:04 :
Cette idée de donner cette heure de changement aux démunis est Génial
et devrait être mis en réserve pour l'année prochaine, amplifiée par les
médias elle pourrait faire tilt...
Réponse de le 29/10/2018 à 8:28 :
"est Génial"

Je suppose que c'est volontaire donc "génial" avec une majuscule sans rire ?

Vous en faites pas des caisses là ?
Réponse de le 29/10/2018 à 17:42 :
génial avec un G majuscule ?

LÀ va falloir argumenter mon gars hein... Merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :