Mémoire : cinq idées reçues

 |   |  530  mots
(Crédits : DR)
Malgré l'évolution de nos connaissances, de nombreuses idées reçues restent vivaces concernant le fonctionnement de la mémoire. En voici cinq, détricotées par Isabelle Simonetto, neurobiologiste, expert APM

"Notre mémoire à long terme est comparable à un disque dur d'ordinateur"

Faux : notre mémoire à long terme a même des propriétés opposées à celle d'un disque dur d'ordinateur. Elle est illimitée. Aucun humain n'a dit un jour : "Stop ma mémoire est pleine ! ". C'est même d'ailleurs l'inverse qui se produit : plus vous avez de connaissances dans un domaine plus il est facile d'acquérir de nouvelles informations dans ce même domaine (musique, langues étrangères, littérature, etc.).

Elle est sans cesse remaniée. Chaque souvenir que nous acquérons est susceptible de modifier les souvenirs déjà stockés. Comme un caillou lancé dans une mare dont l'onde impacte toute la surface de l'eau.

"Nous ne faisons que perdre des neurones à partir de 20 ans"

Faux : Peter Eriksson et Fred H. Gage en 1998 ont montré qu'il existait une neurogénèse dans le cerveau (fabrication de nouveaux neurones).

Cette neurogénèse est possible tout au long de la vie lorsque nous sommes dans de bonnes conditions comme le montrent les travaux de Pierre-Marie Lledo. Il faut six ingrédients pour stimuler cette neurogénèse : une attitude optimiste (qui favorise le lien vers autrui donc l'apprentissage), la curiosité,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :