Ensemble, construisons la société inclusive !

 |   |  559  mots
(Crédits : Laurent Cérino)
Demain, entre compétition et coopération, l'entreprise qui souhaite réussir devra se faire "inclusive". Car dans un monde de moins en moins centralisé, ce sont les interactions entre tous les acteurs des territoires qui garantiront la réussite de chacun. C'est ce que démontre Jean-Baptiste Hibon, psychosociologue, conférencier et président fondateur du Réseau Humain et du Congrès Nouvelle Ere qui interviendra le 24 avril lors du Printemps des Entrepreneurs et le 2 mai prochain à l’occasion de notre événement : "Bienvenue dans l'économie inclusive !"

Depuis quelques années, nous vivons un changement dans nos modes de consommation. Le numérique est en train de transformer des pans entiers de la société. Jusqu'à présent il y a ceux qui possèdent et les autres qui consomment. Nous pourrions même prétendre que certains jouissent de l'exclusivité, voire du monopole. Ce système résiste ! Mais pour combien de temps encore ?

Lire aussi : Bienvenue dans l'économie inclusive !

Lors de l'éclatement de la bulle financière de 2008 - qui a été maîtrisé - nous sentions qu'il fallait changer de système économique ; mais ce fut de courte durée, car le système est reparti comme avant. Toutefois une brèche a été ouverte avec l'économie collaborative. Les consommateurs peuvent aussi devenir producteurs ou vendeurs de services. Une étape a été franchie pour la participation des consommateurs à cette nouvelle économie. Cette dernière est encore fragile. Elle risque encore de rester dans le premier modèle de rapport de forces, entre ceux qui possèdent et les autres. Un système remontant à la nuit des temps.

Compétition VS coopération

Pour des raisons psychologiques, cette attitude s'explique car chacun cherche toujours à reconquérir la place de "numéro un" qu'il a perdue à sa naissance, en découvrant qu'il est entouré par d'autres leader ! Dans ce contexte, il semble évident de penser que la stratégie compétitive est la meilleure pour arriver à ses fins : posséder comme les autres ou pire encore, ce qu'ils ont ! Même si cette stratégie est la plus naturelle, elle n'est plus forcément la plus performante. La stratégie coopérative est désormais employée pour réussir à retrouver notre place de "numéro un", mais en permettant aux autres de retrouver la leur... car chacun  a besoin du meilleur des autres pour réussir.

Ainsi nous entrons dans l'économie inclusive où les exclus deviennent inclus ; non pas à la façon d'une inclusion mal comprise, qui consiste à prendre en charges les exclus dans le système pour qu'ils bénéficient aussi de la richesse créée, mais de façon à ce qu'ils participent aussi à la création de valeur. A l'instar d'un grand cuisinier qui sait pourquoi il introduit quel ingrédient à ce moment de sa recette, car il sait quelle saveur ce dernier va apporter à son plat ; l'économie inclusive consiste à créer les conditions permettant à chacun de donner le meilleur de lui-même, en fonction de ses possibilités, pour pouvoir en vivre et faire vivre.

L'entreprise de demain sera inclusive

Cette nouvelle économie est un défi quotidien dans lequel chacun  a sa place mais elle doit se construire pour passer d'une logique du "ou" à une logique du "et". Si elle ne se décrète pas, elle est méthodique, en s'appuyant sur des réalités plus ou moins connues de tous comme par exemple le domaine du handicap. Dans cette contrainte, souvent exclue de l'économie, gisent des opportunités pour le bien de tous. L'entreprise de demain qui réussira sera inclusive en partant d'un écosystème qui comprenne à la fois ses clients, ses fournisseurs, ses partenaires et ses collaborateurs. C'est dans les interactions entre tous ces acteurs que s'enracine la réussite de chacun.

Ensemble, construisons la société inclusive !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :