Redéfinir l’entreprise et sa finalité : une révolution en marche ?

 |   |  2212  mots
Le gouvernement a ainsi confié à Nicole Notat (Vigeo) et Jean‑Dominique Senard (Michelin, photo) une mission de réflexion sur l’articulation entre la finalité de l’entreprise et l’intérêt général.
Le gouvernement a ainsi confié à Nicole Notat (Vigeo) et Jean‑Dominique Senard (Michelin, photo) une mission de réflexion sur l’articulation entre la finalité de l’entreprise et l’intérêt général. (Crédits : DR)
Alors que les députés discutent depuis ce jeudi d'une proposition de loi visant à redéfinir le but des entreprises et qui introduit également le concept de société à objet social étendu, Xavier Hollandts, professeur de stratégie et entrepreneuriat (Kedge Business School) et Bertrand Valiorgue, professeur de stratégie et gouvernance des entreprises (Université Clermont Auvergne) analysent la portée potentielle d'une telle réforme.

Lors de ses vœux, le Président Macron a annoncé que le rythme des réformes n'allait pas faiblir avec pas moins de dix projets de loi attendus pour les prochains mois. Parmi ces projets, une...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :