Pourquoi il faut rapprocher grands groupes et startups

 |   |  515  mots
(Crédits : DR)
Selon une étude du fonds 500 Startups, 92 % des 25 champions du CAC 40 ont déjà un lien au moins avec des startups. Par Une belle avancée qui mérite de continuer. Yann Guiomar, fondateur de Sensing-Labs.

"Y croire et agir", c'est le thème choisi par le Medef pour cette nouvelle édition des universités d'été (30 et 31 août 2016). Oui, la France a tous les atouts pour réussir. En tant qu'entrepreneur, j'en suis convaincu et je milite pour une plus grande solidarité entre entreprises, nécessaire selon moi, à cette réussite nationale.

Historiquement, la France a fait le choix de développer des champions nationaux dans le domaine des industries de haute technologie mais elle a également encouragé ces dernières années l'éclosion et la croissance des startups du numérique. Si la démarche d'innovation ouverte portée par Axelle Lemaire ouvre la voie à de nouvelles opportunités, le monde entrepreneurial reste pourtant encore trop cloisonné entre ces deux univers.

Créer un édifice commun

C'est pourquoi j'en appelle aux dirigeants des grandes entreprises, et au gouvernement, afin d'œuvrer ensemble à la pérennisation d'un édifice commun et d'accélérer la construction des ponts entre startups et grands groupes !

 Il s'agit, du reste, d'une réalité déjà en marche : de plus en plus de grandes entreprises croient aux capacités d'innovation et d'agilité que peuvent leur apporter les startups et leur tendent la main. Car nous avons un projet commun : celui de faire de la France, la vitrine du dynamisme économique et de l'innovation.

J'ai moi-même, avec mes collaborateurs, eu l'opportunité, en créant mon entreprise de compter des grands groupes parmi mes soutiens. Une expérience qu'il me semble essentiel de partager.

 A l'origine, anciens salariés dans un grand groupe international, nous avons créé il y a deux ans, avec trois collègues, une start-up spécialisée dans le Data Service voué à l'efficacité énergétique.

Hébergés au sein d'un incubateur d'entreprises innovantes à Montpellier, nous travaillons quotidiennement avec d'autres startups. Pour autant nous ne restons pas dans un monde "confiné" de startupers et avons su très rapidement nous faire épauler par plusieurs grands groupes qui ont largement accéléré notre croissance.

Le programme French IOT (La Poste) vise à rassembler les talents français de l'innovation dans l'Internet des Objets, nous a permis d'exposer sur le salon CES de Las Vegas et de commencer à déployer en test nos solutions au sein du groupe.

Plusieurs leviers de collaboration

Puis, nous avons signé un partenariat avec un grand groupe spécialisé dans les services industriels en électronique professionnelle afin de lancer la production en masse de nos capteurs au sein de leur site de fabrication.

Les initiatives menées par les entreprises peuvent être variées : partenariats business, concours ... et les pistes d'aides de l'Etat sont, elles aussi, nombreuses et s'avèrent être très efficaces (aides aux collaborations grands groupes/start-up, aux fonds corporate... ).

Selon une étude du fonds 500 Startups, 92 % des 25 champions du CAC 40 ont déjà un lien au moins avec des startups. Une belle avancée qui mérite de continuer. Alors aidons les grands groupes et les startups à se rapprocher, je suis convaincu des vertus de telles initiatives sur l'économie et l'emploi en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :