Le Far West énergétique est en marche

 |   |  483  mots
(Crédits : DR)
Au même titre que les diligences n'ont jamais réussi à combattre l'avancée inexorable du train, le nucléaire ne pourra pas lutter longtemps contre les renouvelables. La seule question qui subsiste c'est combien de temps l'Etat va financer avec nos impôts une l'industrie en fin de vie ? Par Grégory Lamotte, fondateur de Comwatt.

Le patron d'un des grands fabricants de diligences de l'ouest américain était à la tête d'un empire très prospère quand l'industrie du train arriva. Il se dit que le train n'est qu'un concurrent comme un autre et il s'est mis à investir tout l'argent de sa compagnie dans la R&D pour fabriquer la meilleure diligence jamais construite. La diligence la plus performante du monde, la plus rapide, la plus grande et la moins chère. Mais le combat était perdu d'avance, il dépensa tout son trésor dans cette lutte inégale et sa compagnie a fini par disparaitre après une longue agonie.

Se recentrer sur son cœur de métier

Quelle erreur a commise ce patron ? Il a juste fait une erreur d'interprétation sur la définition de son cœur de métier, il pensait que c'était de fabriquer des diligences, alors qu'en réalité c'était le transport de passagers. 200 ans plus tard a-t-on appris de ces erreurs ?

L'Etat va devoir donner des directives à EDF afin de bâtir une nouvelle stratégie, et ce n'est pas le moment de se tromper de réponse à la question du cœur de métier.

L'enjeu est de taille : indépendance énergétique et sauvegarde de la planète sont en jeu !

Avec le temps, EDF a fini par croire que son métier était de bâtir des centrales nucléaires de plus en plus sophistiquées, alors que sa mission est de fournir de l'électricité à tous, à un prix abordable, sans dégrader l'environnement et sans laisser de fardeaux aux générations futures.

 Le challenge de l'énergie renouvelable

Avec les évolutions technologiques, tous les experts internationaux sont d'accord pour dire que dans les années 50 le nucléaire était la meilleure solution capable de répondre au cœur de métier de EDF, mais ce n'est plus le cas en 2016. L'ADEME a même publié une étude complète démontrant que produire 100% de l'électricité avec du renouvelable était le moyen le plus économique de produire de l'électricité pour tous.

L'Etat a donc le choix, soit pousser EDF à faire comme les fabricants de diligences qui ont tout perdu en voulant rester dans leur zone de confort ou les encourager à faire un virage à 180 degrés (comme Engie, EON et tous les principaux énergéticiens) et se rebâtir autour de la production décentralisée d'énergies renouvelables.

Lire aussi : Nucléaire : les Français face au rubik's cube chinois

Nous connaissons tous la fin de l'histoire, au même titre que les diligences n'ont jamais réussi à combattre l'avancée inexorable du train, le nucléaire ne pourra pas lutter longtemps contre les renouvelables. La seule question qui subsiste c'est combien de temps l'Etat va financer avec nos impôts une l'industrie en fin de vie ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/05/2016 à 15:13 :
L'ADEME a mis en ligne un site web résumant les principales conclusions de son rapport "Vers un mix électrique 100% renouvelable en 2050" : http://mixenr.ademe.fr/
a écrit le 29/04/2016 à 13:38 :
> sans dégrader l'environnement

Notre auteur "oublie" juste un détail : de par son extrême intermittence*, l'éolovoltaïque impose le déploiement de centrales à gaz (voire à charbon). C'est pas très COP21-friendly, ça.

> L'ADEME a même publié une étude complète démontrant que produire 100% de l'électricité avec du renouvelable était le moyen le plus économique de produire de l'électricité pour tous.

Loupé : justement, le rapport de l'ADEME n'aborde justement pas l'aspect financier de l'histoire. C'est vrai que l'argent, c'est un détail**.

* illustration avec la production de kWh par des éoliennes sur une période de six mois:
http://www.manicore.com/documentation/eolien_graph15.jpg

**
http://www.sfen.org/fr/le-blog-des-energies/100-renouvelable-quel-cout
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-ademe-100-renouvelable-les-168465
http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/rapport-de-lademe-lanalyse-dun-ancien-directeur-de-centrale-nucleaire-1065/
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2015/11/ademe-un-mix-%C3%A9lectrique-100-enr.html
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2015/09/electricit%C3%A9-les-le%C3%A7ons-de-l%C3%A9t%C3%A9.html
Réponse de le 04/05/2016 à 17:50 :
Vous n'avez pas bien lu le rapport de l'ADEME en revanche vous avez bien lu les pseudo-études des pro-nucléaires et anti-renouvelable.
Dans le rapport de l"ADEME il est écrit :
"Qu’un tel mix 100% renouvelable nécessiterait des adaptations très importantes du système électrique, mais que son coût global serait vraisemblablement du même ordre de grandeur qu'un mix 40% renouvelable."
http://mixenr.ademe.fr/
Donc pas besoin de fossile ni de fissible pour la synchronisation de l'offre à la demande, c'est justement les conclusions du rapport.

De plus a propos des couts, L'EPR(avec subvention) est a 12c€/kwh + 7 c€/kwh de transport ce qui fait 19c€/kwh livré alors qu'en Autoconsommation(sans subvention) on est a moins de 10 c€/kwh.

Que faut t-il faire ? subventionner ce qui coute de plus en plus cher comme le nucléaire ou encourager les renouvelable dont le cout baisse de 20% tous les 20 mois ?
Avec les technologies de Comwatt, nous démontrons tous les jours qu'il est possible de synchroniser l'offre et la demande via les objets connectés, pour un prix plus bas qu'avec les énergies centralisées du passé.
Donc n'ayez pas peur et sortez de votre zone de confort pour voir ce que l'internet de l'énergie peut nous offrir.

http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/mix-electrique-synthese-2015.pdf

http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2016/02/17/edf-le-cout-de-l-epr-britannique-d-hinkley-point-inquiete_4866812_3234.html

http://www.ncwarn.org/wp-content/uploads/2010/07/NCW-SolarReport_final1.pdf
a écrit le 29/04/2016 à 9:14 :
Pourriez-vous donner le lien vers le rapport en question ? Merci

"L'ADEME a même publié une étude complète démontrant que produire 100% de l'électricité avec du renouvelable était le moyen le plus économique de produire de l'électricité pour tous."
Réponse de le 04/05/2016 à 15:14 :
Voici : http://mixenr.ademe.fr/
a écrit le 28/04/2016 à 19:26 :
La CSPE pèse effectivement sur la facture actuelle. La CSPE a permis de lancer la filière renouvelable en France à une époque où les renouvelables n'étaient pas rentables sans subventions. Plus nous installons de renouvelable et plus le coût baisse jusqu'a devenir rentable sans subventions, c'est exactement l'inverse pour le nucléaire qui lui coute de plus en plus cher.
En 2016 l'autoconsommation solaire est rentable sans subventions, donc ne pèse pas sur la CSPE.
Conclusion : dans quoi devons nous investir ?
a écrit le 28/04/2016 à 19:19 :
"L'Etat va devoir donner des directives à EDF afin de bâtir une nouvelle stratégie,"
Mais c'est qui l'Etat?
Le problème, c'est que ce sont des hauts fonctionnaires qui "roulent" pour eux mêmes et les grands corps.
Notamment celui des ingénieurs des mines qui sont pléthore à EDF.
Une certitude : Le contribuable sera encore mis à contribution.
a écrit le 28/04/2016 à 11:46 :
La part de la CSPE consacrée au développement des ENR est de plus de 4 milliards d'euros par an. De quoi payer un EPR tous les 2 ans et demi... Alors QUI est le plus subventionné avec nos impôts ?????
Réponse de le 28/04/2016 à 17:37 :
La réponse : Areva et son sauvetage par l'Etat, qui a aussi perdu 157 milliards avec EDF et qui s'apprête à débourser encore 100 milliards, selon la Cours des Comptes, pour le "Grand Carénage" de nos (très) chères centrales nucléaires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :