Favoriser l'entrepreneuriat féminin afin d'éviter gâchis et frustrations

 |   |  604  mots
(Crédits : Laurent Cérino/ADE)
Les femmes représentent aujourd'hui 60 % des diplômes de l'OCDE. Elles sont instruites, formées, mais n'arrivent pas toujours à s'imposer dans le monde de l'entreprise. Pourtant, nous avons besoin de cette source de croissance économique pour le bien de tous. Le crowdfunding, en tant qu'outil numérique de financement, de communication, de visibilité, de fédération offre des formidables opportunités de faire progresser la place des femmes dans l'entreprise. Par Beryl Bes, fondatrice de MyAnnona.

Le crowdfunding s'inscrit dans cette transformation numérique qui touche tous les pans de notre économie. Cette désintermédiation se développe dans le monde entier. Avec le pouvoir de diffusion d'internet, de développement des réseaux sociaux, de l'économie collaborative et participative, la finance ne pouvait être épargnée par cette mutation.

Favoriser le financement des projets féminins

Le crowdfunding, c'est quoi ? : littéralement c'est un mode de financement par la foule. Le financement participatif propose aux contributeurs d'apporter directement un soutien financier à un projet entrepreneurial, d'obtenir, tout de suite ou sous peu, une contrepartie,  des intérêts, en rapport avec le montant de leur contribution. Les internautes peuvent ainsi influencer la vie d'une entreprise et donner du sens à leur argent sans intermédiaire.

Alors pourquoi avoir créé une plateforme pour favoriser le financement des projets d'entreprise féminins ? Pour pouvoir répondre à cette question, il faut d'abord comprendre pourquoi  il faut favoriser l'entrepreneuriat féminin dans nos économies.

De nombreuses études s'en font l'écho. McKinsey, The Boston Consulting Group, Crédit Suisse, entre autres, s'accordent à dire que nos économies seraient en meilleure santé si l'équilibre homme-femme était plus respecté dans nos économies.

L'OCDE affirme que les femmes sont l'actif économique le plus sous-utilisé au monde. Il a évalué à 9,4 % de croissance supplémentaire en 20 ans, soit 0,4 % de croissance annuelle supplémentaire si cet équilibre devait aboutir. Ce meilleur équilibre est d'abord un impératif économique.

Les freins de l'entrepreneuriat féminin

Les femmes représentent aujourd'hui 60 % des diplômes de l'OCDE, elles sont donc instruites, formées mais arrivées dans le monde de l'entreprise, elles n'arrivent  pas à s'imposer comme on le souhaiterait : manque de confiance en soi, syndrome de l'imposteur, orgueil de la bonne élève, trop grand souci de la perfection, conciliation vie privée/vie professionnelle, de nombreux stéréotypes qui ont la vie dure.

Il faut donc favoriser le développement de l'entrepreneuriat pour éviter ces gâchis et ses frustrations. Nous avons besoin de cette source de croissance économique pour le développement de tous. Quand il s'agit de défendre leur foyer, les femmes sont très efficaces. Pour autant, quand il s'agit de défendre leur valeur économique en tant qu'individu c'est plus compliqué.

Elles ont besoin de développer leur ambition et leur intelligence financière.

Comment le crowdfunding peut-il les y aider ?

Le crowdfunding, en tant qu'outil numérique de financement, de communication, de visibilité, de fédération offre des formidables opportunités de faire progresser la place des femmes dans l'entreprise. Internet et les réseaux sociaux révolutionnent  la manière de communiquer et de financer les entreprises.

S'ouvre à nous un extraordinaire potentiel qu'il va falloir apprendre à maîtriser pour en faire une valeur ajoutée dans les années à venir. Une campagne de crowdfunding (précommande), crowdlending (prêt) ou crowdequity (investissement en actions) s'inscrit dans une stratégie globale d'entreprise et nécessite un accompagnement adapté et une étude en amont de la faisabilité du projet.

C'est la raison pour laquelle, nous avons lancé MyAnnona, plateforme de crowdfunding.

Dans la mythologie romaine, Annona est la déesse de l'abondance et de l'approvisionnement dont Rome dépendait. Déesse de la prospérité, elle est souvent représentée sur un navire avec une corne d'abondance.

Elle symbolise ainsi parfaitement la mission de la plateforme : accompagner des femmes dans cette grande traversée de l'entrepreneuriat, en leur permettant de trouver les financements et la visibilité nécessaires pour leurs projets d'entreprise.

Soyons donc acteurs et actrices de l'économie. À nous de jouer...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2016 à 20:34 :
Concernant la place des femmes dans les entreprises, constat personnel complètement en phase avec cet article, même si cela ne peut pas me satisfaire.
C'est aussi le constat que les différentes lois concernant l'égalité entre les hommes et les femmes dans les entreprises n'ont pas été suffisantes, et sur ce sujet, c'est aussi une question de mentalité de ceux qui ont le pouvoir dans l'entreprise, les IRP, et les représentants de l'état. J'ai souvent entendu dire que à compétences
égales, en tant que recruteur, la plupart des hommes choisirait plutôt un homme.
Moi même, ayant été confrontée à une situation inexplicable, j'ai demandé à mon manager pourquoi j'étais moins rémunérée que mon collègue, moins diplômé, par malchance moins bien perçu que moi par notre client, chez qui nous étions prestataires pourquoi il était mieux payé... Je n'ai pas eu de réponse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :