La voie de l'entreprise n'exclut nullement l'intérêt général

Par Cynthia Fleury  |   |  340  mots
(Crédits : Vic)
L'économie, l'obligation de faire du profit, n'ont nullement le monopole de l'action d'entreprendre. Entreprennent tous ceux qui s'engagent dans la transformation du monde commun, ceux qui inventent et expérimentent d'autres manières de penser et de faire. Ceux qui participent de l'« émergence », définissent les nouvelles légitimités et construisent de « l'issue ». Par Cynthia Fleury, philosophe, psychanalyste.

Chris Anderson les a nommés « les makers », leur champ d'action est politique, artistique, social, économique, civique. Par exemple, inventer des « temps citoyens »dans les entreprises ou les organisations publiques, pour libérer ce temps propre de l'homme où celui-ci apprend sa citoyenneté et consolide, grâce aux outils modernes afférents, la souveraineté démocratique.

Autrement dit, faire de ce temps de travail financé, la modélisation économique d'un autre temps d'apprentissage et de formation continue de la citoyenneté. Voilà une belle entreprise, réalisée notamment grâce à d'autres entreprises.

Autre exemple : Larry Lessig, professeur de droit à Harvard, spécialiste des questions constitutionnelle et de la propriété intellectuelle, co-inventeur des creative commons ; il est symptomatique de ces nouveaux profils qui refondent la citoyenneté et la politique à partir du monde civil et de compétences disciplinaires fortes, en l'occurrence ici celles qui renvoient à la régulation et à la protection de la neutralité de l'internet. Lessig est en ce moment même, en campagne pour les primaires américaines, ouvrant ainsi le chemin pour d'autres, si ce n'est pour lui-même, vers la Maison Blanche.

L'invention démocratique

Il y a 15 ans, Muhammad Yunus, fondateur en 1983 de la Grameen Bank, faisait lui aussi un chemin spécifique, réinventant et la notion d'entreprise, et la manière de faire de la politique, en inaugurant ses premiers « Solar Home Systems » au Bangladesh dans le but d'électrifier grâce au solaire des villages entiers.

Tous les chemins - qu'ils relèvent du social business, de l'université, du monde associatif, des sciences humaines et sociales en règle générale - mènent désormais au cœur de métier de l'innovation à savoir l'invention démocratique.

La voie de l'entreprise n'exclut nullement l'intérêt général, au contraire, elle permet d'entrelacer les destinées individuelles et collectives, sans se substituer à la politique plus traditionnelle, mais en soumettant cette dernière à une nouvelle obligation d'efficacité et d'exigence innovatrice.

Cynthia Fleury est aussi l'auteur de Les Irremplaçables, Gallimard 2015.