Il faut inventer une pédagogie de l'innovation

 |   |  337  mots
(Crédits : Vic)
L'innovation passe par le développement de l'esprit d'entreprendre. La formation qu'elle soit initiale ou continue doit désormais imaginer comment intégrer l'innovation en incluant une nouvelle approche des technologies avec une pédagogie encourageant l'initiative et l'exploration. Par Alain Bugat, Président de l'Académie des technologies et ancien administrateur général du CEA

 Développer l'esprit d'entreprendre, c'est donner aux jeunes le goût de faire, et leur ouvrir le chemin de l'innovation. De toutes les actions à mettre en œuvre pour permettre à chaque talent d'exprimer sa créativité industrielle, celles portant sur la formation paraissent les plus structurantes.

Les nouveaux usages des technologies sont aujourd'hui davantage le résultat de pratiques itératives que d'études. Les formations tant initiales que tout au long de la vie doivent en tenir compte.

S'inspirer des fab labs

Il s'agirait d'abord de poursuivre l'introduction de l'enseignement de la technologie dans les filières générales des lycées, mais un enseignement qui permette de mieux cerner les conditions de la naissance d'un objet technique, d'étudier son évolution, de l'invention à la mise sur le marché d'un produit nouveau, de penser les liens à la recherche, au design, de prendre en compte la multiplicité des usages possibles dès la phase de conception. Des outils tels que les fab labs permettent d'expérimenter ces différentes approches de la technologie.

Une pédagogie de l'initiative

À cette réforme des contenus, il faut ajouter celle de la pédagogie qui développerait l'esprit d'entreprendre. Une pédagogie en mode projet, qui encourage l'exploration, l'initiative, valorise la découverte, une pédagogie qui ne stigmatise pas les échecs, développe estime de soi et confiance, toutes choses essentielles pour s'adapter aux évolutions des techniques et des usages.

En cela, la conception d'un enseignement de l'informatique plus pratique à tous les niveaux de l'enseignement général, du primaire au secondaire, est une voie à privilégier.

Pourquoi ? Parce qu'on y innove, le plus souvent, en réalisant un programme, un logiciel, un système. La maîtrise de l'outil crée l'intuition, on ne sait pas à l'avance ce que l'on va obtenir. Expérimenter : formuler, modéliser, développer, tester, valider, permettent d'introduire les notions d'erreurs, de risque et de qualité. Introduire la culture du risque dans les enseignements généraux, en somme, une petite révolution !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/06/2015 à 8:39 :
Nous devons effectivement innover et développer l'esprit d'entreprendre et pour cela il faut commencer par réformer le système éducatif qui reproduit des "premiers de la classe" qui ne sont pas les plus portés sur l'innovation. on a besoin de premiers de la classe mais aussi de toutes les formes d'intelligences.
a écrit le 06/06/2015 à 8:20 :
64 milliards = Budget de l'éducation nationale !!!
35 milliards = Dépenses en formation professionnelle !!!!
Et d'anciens hauts fonctionnaires de l'Etat se posent encore des questions aussi basiques. Hallucinant!!! Qu’ont ils fait de tout cet argent, chaque année, quand ils étaient encore en fonction? -- Les bonnes idées il faut les mettre en oeuvre quand nous sommes opérationnels !!!
Réponse de le 09/06/2015 à 20:09 :
pas faux

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :