Entreprendre en agriculture, un choix d'avenir, un projet de vie !

 |   |  615  mots
(Crédits : DR)
Comme chaque année, le salon de l'agriculture met en lumière nos métiers. Ils attirent toujours, et pas seulement des enfants d'agriculteurs. Des milliers d'exploitations sont à reprendre. Par Raymond Vial, président de la chambre d'agriculture de la Loire, secrétaire de la chambre régionale d'agriculture Rhône-Alpes.

L'image de notre métier change et c'est une bonne chose. Mais il nous reste encore à expliquer qu'aujourd'hui, c'est un métier accessible à tous, et pas seulement aux enfants d'agriculteurs ! Mais également auprès de toute personne à la recherche d'un métier proche de la nature, innovant et passionnant, en contact direct avec le vivant, animal ou végétal. Modernité, responsabilité et qualité sont au cœur de nos préoccupations pour des productions de qualité, dans le respect des exigences du développement durable et de la sécurité alimentaire.

Jusqu'à 1800 exploitations à reprendre

L'agriculture de Rhône-Alpes, c'est aujourd'hui un chiffre d'affaires de près de 4 milliards d'euros, réalisé par 37 610 entreprises agricoles. La création-reprise d'exploitations agricoles, ce sont concrètement plus de 1 000 hommes et femmes qui chaque année « s'installent », soit en créant de toute pièce une exploitation, soit en reprenant seul ou avec des associés une exploitation agricole existante :

  • De 1 500 à 1 800 exploitations sont à reprendre chaque année en Rhône-Alpes,
  • En moyenne chaque année, le nombre d'installations permet de compenser 3 départs à la retraite sur 4.
  • 1/4 des chefs d'exploitations de Rhône-Alpes ont plus de 55 ans et n'ont pas de successeurs connus (source Recensement Général Agricole de 2010),
  • Plus de 40% des nouveaux installés en agriculture sont des femmes.
  • Près d'une installation sur deux est réalisée par un porteur de projet s'installant hors du cadre familial et parmi eux, deux sur trois ont eu une vie professionnelle d'au moins cinq ans avant de devenir agriculteur.

Une vraie démarche entrepreneuriale

C'est là aujourd'hui une vraie tendance qui est le résultat de nombreux efforts encore à poursuivre pour ouvrir notre secteur avec des outils de mise en relation, des outils d'accès au foncier, une période d'essai avec le stage reprise. Dans un territoire aux multiples facettes, riche d'une diversité aussi pour les productions que pour les circuits de distributions, il y a une multitude de façons de s'installer.

La création-reprise d'une exploitation est aujourd'hui une vraie démarche entrepreneuriale au cours de laquelle le candidat approfondit toutes les dimensions de son projet aussi bien dans les phases d'émergence et d'élaboration que lors du démarrage.

Devant la complexité grandissante du pilotage d'une entreprise agricole, les exigences pour la réussite et la sécurisation des installations sont particulièrement fortes. Pour cela le réseau des Chambres d'agriculture et ses partenaires, État et Région, mobilisent et mutualisent des compétences et des outils adaptés, inscrits dans des démarches de qualité de service.

L'ensemble du dispositif d'accompagnement s'organise autour d'un point d'entrée unique, le "Point Accueil Installation" présent dans chaque département. Grâce à ce dispositif, le taux de réussite et de pérennisation des projets d'installation en agriculture est particulièrement élevé, avec une moyenne de 88% au terme de la cinquième année pour les installations bénéficiant des aides nationales.

Un enjeu stratégique régional et national

L'ensemble d'une politique d'installation-transmission conduite s'appuie sur la conviction que le maintien d'une agriculture dynamique constitue parallèlement à l'urbanisation et au développement des autres secteurs de l'économie, un enjeu majeur pour assurer le développement équilibré des territoires.

Faciliter l'installation en agriculture permet à la fois d'assurer le renouvellement des générations d'agriculteurs au profit de jeunes qualifiés et de maintenir une population rurale suffisamment dense.

C'est aussi un enjeu stratégique régional et national pour assurer à nos concitoyens une alimentation de qualité, produite localement et contribuant à l'emploi et au dynamisme des activités de transformation de l'agro-alimentaire. En conclusion, entreprendre en agriculture, un choix d'avenir pour tous !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :