Sarkozy, un ersatz d'homme providentiel

 |   |  685  mots
(Crédits : Laurent Cerino/Acteurs de l'Economie)
Traînant ses chaînes, un ancien président de la République s'efforce de persuader qu'une maturité tardive lui aurait permis de s'en libérer; sans s'égarer dans des projets qui pourraient enfin rassurer, il tente seulement de se dépouiller de son linceul.

A l'évidence ses anciens habits lui manquent et, pour les récupérer, Nicolas Sarkozy semble prêt à se renier, allant jusqu'à soutenir qu'il n'a jamais menti. Pas même quand il avait affirmé, après l'élection de 2012, qu'il quittait définitivement la politique ?

Mais le moment de lancer l'assaut est sans doute opportun quand le pouvoir en place, empêtré dans des difficultés qui paraissent inextricables, semble ne chercher une nouvelle légitimité qu'à l'extérieur de nos frontières, dans des opérations militaires qui laissent redouter de nouveaux enlisements. Si justifiées qu'elles paraissent par la cruauté de ceux qui les ont inspirées, elles pourraient aussi accentuer la division du monde entre dominants et dominés, les religions servant de prétexte à secouer le joug des États.

Un pas en avant, deux pas en arrière

On finirait par en oublier celle qui fracture notre nation, la réduisant en atomes d'égoïsme incapables de se rassembler dans une conjoncture qui cependant l'exige. Encore faudrait-il que le pouvoir politique puisse y contribuer. Il ne le peut quand ceux qui le détiennent ont perdu l'essentiel de la confiance qui les y avait portés, reculant plus qu'ils n'avancent, subissant plus qu'ils ne décident.

Ainsi, quand l'avenir menace de toutes part, imposant moins de calculs que de détermination, ouvrent-ils à ceux qui guignent leur place, la tentation de contrecarrer chacune de leurs tentatives sans trop se préoccuper de leur utilité pour le pays. Sans doute ces derniers ont-ils tort de jouer ainsi à l'apprenti-sorcier car ils sapent les bases de la démocratie ; elle ne peut en effet se réduire à une lutte de clans. Quand gronde l'incendie et qu'on espère des pompiers, une opposition adonnée à la destruction systématique ne saurait fonder une majorité éprise de renouveau au service des besoins collectifs.

Une hypocrisie ambiante

Alors, éclectiques, les intérêts s'emballent, massacrant allégrement ce qui les contrarie, jusqu'à faire descendre sur le pavé ceux qui en tiennent bien souvent le haut, mieux nantis que la plupart de ceux auxquels ils offrent le spectacle de revendications parfois indécentes. Il ne s'agit que de conserver des avantages ou de s'en assurer de nouveaux, laissant croupir ceux qui souffrent dans le marais d'une indifférence coupable. Bien entendu, chaque fois les exigences se parent de la vertu : ainsi les professions réglementées du droit concernées par des projets de réforme, comme les pilotes, excipent-elles de nobles mobiles pour défendre leurs revenus, se faisant un rempart des intérêts du service public auxquels ils contribuent.

La médiocrité des appétits vers le pouvoir

Le principal syndicat patronal ne se distingue pas quand, profitant de ce que la situation économique conduit à privilégier les entreprises, il tente de faire avancer ses pions, notamment au détriment des moins pourvus des salariés, oubliant ponts d'or, stock-options et retraites-chapeaux . D'autres suivront car le Pouvoir, faute d'un crédit suffisant dans l'opinion, est privé de la capacité qui lui serait nécessaire pour réduire les fronts intérieurs et se consacrer à des aspirations légitimes. Mais, pour y prétendre, il ne suffit pas de se poser en recours, d'autant moins quand on incarne des échecs dont nul ne peut avoir perdu la mémoire. Surtout quand la débâcle que l'on prétend combattre parait découler de celle qui l'a précédée...

La médiocrité des appétits qui se déclarent, tournés vers le pouvoir plus que vers l'action qui le féconde, laisse redouter que la République, engluée dans des combats personnels, n'en pâtisse à nouveau. Certes, même en le suggérant par la posture, chacun s'accorde à nier le besoin d'un homme providentiel. On voudrait le croire tant la démocratie répugne à cette sorte d'expédients. Mais peut-être, faute de mieux, notre pays pourrait-il s'en accommoder au regard de la tempête qu'il traverse. Il reste à en trouver un qui ne soit pas un ersatz, ni un revenant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2014 à 8:30 :
Sarko représente comportementalement ce que je déteste mais il se suffit pas d'avoir une plume bien trempée, acérée, pour contribuer à une solution qui redresse un pays d'abord en rendant la confiance !
a écrit le 27/09/2014 à 18:56 :
Du même avis que vous . belle analyse
a écrit le 26/09/2014 à 19:15 :
voila une charge magnifique. Après tout notre ancien président ne sait faire qu'une chose : beaucoup de bruit comme les tonneaux vides.
a écrit le 26/09/2014 à 18:01 :
Il a raison, Avec tous les scandales politico-financier, Berluskozy a coûté plus a la France qu'il n'a rapporté !
a écrit le 26/09/2014 à 17:47 :
Toujours aussi petit, ce Procureur!
Réponse de le 26/09/2014 à 18:15 :
étant bien entendu que la référence absolue reste Sarkosy qui est lui hors concours
Réponse de le 26/09/2014 à 19:12 :
Éric de montgolfier ne triche pourtant pas : il n'a pas de talonnettes !
a écrit le 26/09/2014 à 17:26 :
L'homme providentiel ne l'a toujours été que pour lui même !
a écrit le 26/09/2014 à 17:25 :
C'est la foire d'empoigne. Quand un bateau coule, on voit ceux qui, les premiers s'emparent des canots de sauvetage. Quand une entreprise se réorganise, on voit ceux qui marchent sur la tête de leurs voisins pour attraper le poste convoité. Quand l'immeuble brûle, on voit ceux qui piétinent les plus lents pour se précipiter vers la sortie. Tous ces petits hommes (et femmes) aux grandes ambitions et à l’ego énorme resurgissent et veulent tout dévorer.
a écrit le 26/09/2014 à 16:24 :
Il faut dire que les français sont capable de voter pour des truands délinquants financier et même revoter encore pour eux ! On a les représentant qu'on mérite !
Réponse de le 26/09/2014 à 16:40 :
exact : CAHUZAC/DESIR/GUERINI/CAMBADELIS...
Réponse de le 26/09/2014 à 16:54 :
on a même eu un premier ministre repris de justice....
a écrit le 26/09/2014 à 16:19 :
Sarkozy, Copé, Balkany, Jacob, etc... ! tous les même plongés dans les affaires !
Réponse de le 26/09/2014 à 17:26 :
HORTEFEUX GUAINO!!!
a écrit le 26/09/2014 à 16:04 :
Edouard Herriot disait "La politique, c'est comme l'andouillette. Ca doit sentir un peu la merde, mais pas trop."
Mais ces derniers temps la politique elle pue vraiment trop !
a écrit le 26/09/2014 à 15:49 :
L'est pas gonflé, l'ancien Proc'...! Oser parler de la médiocrité des appétits vers le pouvoir...
Réponse de le 26/09/2014 à 17:28 :
vous ne le connaissez sans doute, que par la réaction de la pègre distinguée de Nice lorsqu'il a essayé de mettre un coup de pied dans la fourmilière !
a écrit le 26/09/2014 à 15:48 :
M. Montgolfier nous a démontré à Nice qu'il était aussi nul que Sarkosy ! Qu'il profite plutot de sa retraite dans notre région qu'il a pourtant critiquée....
Réponse de le 26/09/2014 à 16:06 :
quand il critiquait votre région, c'était sous entendu "des individus qui avaient la main sur votre région".
a écrit le 26/09/2014 à 14:00 :
On parle,On parle!!!!!,et qu'auriez vous fait à sa place ????. je vous pose la question?????.
a écrit le 26/09/2014 à 13:53 :
Quel plaisir de lire cet article.

Effectivement, le fond du problème n'est pas Sarkozy ou Hollande, mais l'incurie générale de nos élus de droite ou de gauche, et aussi notre défaut bien français : moi d'abord, les autres ou le pays, après. D'une certaine manière, nos gouvernants sont à notre image. Essayons de changer.
a écrit le 26/09/2014 à 13:06 :
C'est si rare d'allier le fond et la forme, au lieu de faire lire la lettre de GUY MOQUET , je pense que ce serai plus judicieux et plus neutre de faire lire cette tribune à nos chers enfants, mais aussi à l'ensemble de notre communauté ou de ce qu'il en reste , au vue des différents commentaires pitoyables qui n'ont pas, me semble-t-il pas envie de faire oeuvre de bonne volonté et d'enrichir le débat de manière un peu plus constructive et dépassionné. Merci MONTGOLFIER
Réponse de le 26/09/2014 à 18:12 :
avis totalement partagé
a écrit le 26/09/2014 à 12:18 :
sarko , dans dans ces promesses avait dit , il n est pas normal que les actionnaires touche des dividendes et pas les ouvriers. ces promesse sont comme les feuilles qui tombe a l automne sarko a besoin de ce mettre en avant devant les puissants de ce monde. deux petite preuve il s ait augmenter sont salaire , il avait besoin d un avion personnel , un homme avait des désirs d empereur
a écrit le 26/09/2014 à 12:06 :
Les allemands surnomment Sarkozy : "Louis de Funes". Sérieusement, il faut s'intéresser à quelqu'un de plus compétent et crédible. Les Français, en l'élisant, ont déjà perdu 5 ans (des centaines de milliers d'emplois et 600 milliards d'euros), il ne faut pas perdre plus.... Par contre les Français ont gagné des centaines de milliers d' immigrés en plus, de l'insécurité (le chiffres ont été falsifiés par Sarko, pour faire croire que tout s'arrangeait avec lui) et la fin de la "double peine". Il faut rendre à Sarko, ce qui est à Sarko !
Réponse de le 26/09/2014 à 13:55 :
et maintenant rien à changer tout a amplifié
a écrit le 26/09/2014 à 12:03 :
Un homme providentiel qui soit européiste ne pourrai que contribuer a accélérer la débâcle de la France par la division que l'UE installe dans chaque pays!
a écrit le 26/09/2014 à 11:53 :
Marine l'alliance de la gauche du travail et de la droite des valeurs : bref 80 % derrière elle
Réponse de le 26/09/2014 à 12:01 :
Moi je voterai Marine aussi. Somme toute c'était Poutine qui a gagné la guerre contre les trois (USA, UE et les nazis de Kiev) et il faut être solidaire avec les vainqueurs n'est ce pas ? toujours !
Réponse de le 26/09/2014 à 16:26 :
Quelles sont les compétences de Marine? sa gestion d'un village, d'une ville ? d'une région ?
que connait elle ? les relations internationnales, l'ONU ? l'Europe ? as t-elle un reseau ? a t-elle une expertise économique , sociale ?
et la liste est longue.....
Réponse de le 26/09/2014 à 16:53 :
La seule compétence avérée de MLP est de porter le nom de son père. Tout le reste c'est du vent, elle est très exactement comme ceux qu'elles fait mine de combattre: elle est députée européenne alors qu'elle est contre l'europe et qu'elle se moque d'y siéger, elle est politicienne professionnelle, son ersatz de programme économique n'a pas de sens, etc.
Réponse de le 26/09/2014 à 17:50 :
@birrh: Etes-vous sérieux en disant que Poutine a gagné la guerre ? En réalité la gestion de la crise ukrainienne de sa part à l’exception de la Crimée (où la plupart de travail a été fait par des locaux) et la politique en Ukraine avant la crise sont critiquables, pour ne pas dire stupides. Je l’écris avec tout mon dégout envers les criminels et les crétins à Kiev.
Réponse de le 26/09/2014 à 18:25 :
Et les "compétences" (vous vouliez dire "expérience") politicardes du Général lorsqu'il est arrivé au pouvoir? Quelles étaient-elles? Et pourtant il a redressé la France.
Réponse de le 01/10/2014 à 11:27 :
1. non je parlais bien de compétences.
2. Comparer Le Genéral et Marine .....je préfère en rire.....
3. On voit bien ce qui s'est toujours passé avec les maires FN......
4. Elle avait dit "pas de cumul des mandats", Marine ........
a écrit le 26/09/2014 à 11:43 :
c'est qu'il a complètement relancé une élection 2017 qui était totalement promise à... l'UMP. Un génie je vous dis !
a écrit le 26/09/2014 à 11:37 :
monsieur Mongolfier vous avez tout a fait raison de donner une image de cet homme qui veut jouer au messie , l homme providentiel , ce n est juste qu un speudo empereur,
il se persuade qu il en est un autre , a voir comme ex certain politique qui se disait moi pas coupable de rien , et bien il en est un de même gabarit sarko
a écrit le 26/09/2014 à 11:28 :
Déjà qu'en réformant rien ils sont capables de mettre tout le monde dans le rue, alors un homme providentiel j'ose pas imaginer... grosso merdo dans une démocratie on a les hommes politiques qu'on mérite...
a écrit le 26/09/2014 à 11:24 :
Petite vengeance mesquine a l'encontre d'un homme courageux!Sarkozy a changé,personne ne peut le nier.Il est soit présumé innocent,soit blanchi dans toutes les affaires judiciaires qu'on cherche a lui faire porter.Ce pays est un pays qui n'aime pas les riches,c'est pour cela que Sarko est attaqué.On ne peut pas lui reprocher d'avoir travaillé toute sa vie et d'avoir réussi
Réponse de le 26/09/2014 à 12:21 :
a changer aurait t il faut un stage dans un monastère bouddhique .j ai 60 ans et je ne voie pas en quoi j aurais changer, et lui en 2 ans , le dédoublement de personnalité çà existe
Réponse de le 26/09/2014 à 16:09 :
Quoiqu'ayant déjà émis un avis sur votre pseudo... je ne résiste pas à vous poser la question: "où, quand, avec qui, POUR qui,... Sarkozy a t il "travaillé" ???". Vos éclaircissements seront les bienvenus (et provoqueront peut être quelques esclafades).
Réponse de le 26/09/2014 à 18:59 :
@pm:Sarko en dehors de sa carrière politique est un grand avocat:l'entreprise privée il connait,et pas qu'un peu.Sinon il ne vous a pas échappé qu'il est consultant depuis 2012,avec beaucoup de succès,ses conférences sont prisées et se payent au prix fort comme pour tout expert reconnu.Enfin 5 ans président,ministre de l'économie,de l'intérieur ,du budget,ce n'est que l'itininéraire d'un bourreau de travail!Je vous souhaite de travailler aussi dur!
a écrit le 26/09/2014 à 11:19 :
Eh ben on dirait que ça coince au niveau de la publication des commentaires des internautes,peur de la censure ou de l'attaque en diffamation de la part des conseils de l'autre?
a écrit le 26/09/2014 à 11:05 :
article remarquablement bien écrit et particulièrement percutant. A lire calmement et avec délectation, les "politiques" en prennent pour leur grade, mais c'est tellement justifié.A faire partager par le plus grand nombre
a écrit le 26/09/2014 à 11:04 :
Sarko n'est q'un bonimenteur de foire.Mettre ses espérances dans un menteur ne peut conduire qu'a la déception.
Réponse de le 26/09/2014 à 11:15 :
comme tous les politiques en place actuellement et HOLLANDE
a écrit le 26/09/2014 à 11:02 :
la France n' a pas besoin d'un homme ou d'une femme! providentionnel(le) mais d'une remise aplat de ses institutions. NS est de plus trop clivant: on l'adule ou on le déteste pour être un rassembleur. La vraie question à se poser est est-ce que les français accepte ou non de voir le pouvoir transférer a une Europe libérale sans âme voir encore pire à des organismes internationaux type FMI OCDE OMC etc...
a écrit le 26/09/2014 à 11:02 :
Sarkosy n'a pas fait la politique pour laquelle il a été élu, il a pratiqué l'ouverture et a floué ses electeurs qui avaient confiance en lui.S'il est réélu il fera du Mélenchon plus à gauche que Hollande .
a écrit le 26/09/2014 à 10:56 :
Les juges n'ont pas à se meler de politique car ils sont impartiaux il me semble
Réponse de le 26/09/2014 à 11:14 :
Qu'est-ce que tu n'as pas compris dans " ancien procureur" ?
Réponse de le 26/09/2014 à 12:05 :
les procureurs ou juges n'ont pour certains qu'une seule devise: abattre sarkozy politiquement.
car sarkozy imagine un monde plus moderne, réactif, basé sur la réalité et non l'idéologie, cela est incompréhensible pour ces personnes car la modernité, ils la rejette car elle fait évoluer leur statut et leur place dans la société. cela les oblige à une ouverture d'esprit inconnue pour eux
a écrit le 26/09/2014 à 10:37 :
Des RP, que des RP sur notre presse "indépendante" !!!
Réponse de le 26/09/2014 à 12:27 :
Le pays s enfonce avec ce revenant berlusconien......
Réponse de le 26/09/2014 à 13:56 :
actuellement il s'enlise de plus en plus

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :