« Imaginove ou les enjeux réels d’un pôle de compétitivité »

 |   |  445  mots
Tanguy Selo, ancien directeur d'Imaginove @Laurent Cerino/Acteurs de l'économie
Tanguy Selo, ancien directeur d'Imaginove @Laurent Cerino/Acteurs de l'économie (Crédits : Laurent Cerino)
Tanguy Selo a été directeur du pôle de compétitivité Imaginove de 2011 à 2013. Il a souhaité, dans un texte publié dans son intégralité, réagir et « rétablir la vérité » suite à l’enquête « Imaginove au pied du mur », publiée dans le numéro 120 d’Acteurs de l’économie.

Mon arrivée fin 2011 a coïncidé avec les résultats de l'évaluation des pôles de compétitivité et l'obligation faite à Imaginove de préciser son positionnement, mettre en place des indicateurs, formaliser ses actions et réorganiser sa gouvernance. L'Etat et la Région financeurs du pôle à plus de 50 % exprimaient ainsi leur volonté de faire d'Imaginove un véritable pôle de compétitivité. C'est pour mener à bien ces missions que j'ai été recruté en tant qu'expert du secteur, pouvant fédérer au delà d'une simple association de professionnels.

L'équipe se devait aussi de se remettre en question

En mai 2013, j'ai proposé une feuille de route à 6 ans ainsi que de nouveaux statuts qui ont été validés par le conseil d'administration et les financeurs publics. Le commissaire aux comptes a salué la situation financière du pôle à la même période. Cette feuille de route intègre une vision plus internationale, le développement des relations avec les autres pôles et clusters nationaux, le lancement des think-tank, de l'observatoire régional ou encore la création d'un stand France au Siggraph (USA) avec Cap Digital. Soit, aux côtés de la R&D, un plan d'actions au service de la croissance des entreprises.
Les membres du conseil d'administration jusqu'en juin 2013 ont du apprécier les termes « endormissement ou de crise ébranlant le pôle depuis 2 ans » attribués à la présidente actuelle.

Intégrant entreprises, laboratoires de R&D, écoles, financeurs publics, pôles d'excellence régionaux et l'équipe d'animation, la gouvernance d'un pôle nécessite d'avoir la vision stratégique et le savoir-faire opérationnel pour répondre aux exigences de l'ensemble. Si le système a su évoluer ces 2 dernières années, l'équipe d'Imaginove se devait elle aussi de se remettre en question et répondre à de nouvelles exigences.

Licencié sans motif réel et sérieux

Aucune défiance à mon égard n'a été exprimée officiellement durant l'automne 2013 et j'ai été licencié sans motif réel et sérieux en décembre, mêlant négociations amiables, transaction et procédure de licenciement… Cette décision, ajoutée à la mise à l'écart des pôles d'excellence de plusieurs conseils d'administration a été la goutte d'eau, provocant la véritable crise au sein d'Imaginove. L'un des membres fondateurs a claqué la porte du conseil d'administration de mars 2014, sans que cela ne crée une quelconque remise en question du bureau.
Sachant qu'aucun nouveau directeur n'a été nommé depuis 5 mois, on peut s'interroger sur la gouvernance actuelle et sa capacité à être un organe d'orientations et de décisions.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :