Didier Desplanche (ECAM Lyon) : "Les fusions de grandes écoles ne font plus rêver"

 |   |  2405  mots
(Crédits : DR)
Comment et par quels moyens, une école d'ingénieurs indépendante parvient-elle à se maintenir sur le plan national en refusant toute intégration ? Didier Desplanche, directeur de l'École catholique d'arts et métiers de Lyon, apporte ses réponses et sa vision quant à l'avenir de son établissement et à sa stratégie pour franchir un nouveau palier. Entre investissements, communication, et recrutement d'étudiants, le Plan Campus 2025 qu'elle a déployé doit lui offrir les moyens de ses ambitions et lui permettre de se maintenir, voire d’accéder à un nouveau rang. L’ECAM Lyon entend ainsi devenir un acteur "écouté", "complémentaire" et "contributeur" à l’heure ou la filière de l'enseignement supérieur stéphano-lyonnaise est entrée dans une nouvelle ère avec la labellisation Idex.

Pour lire cet entretien en accès libre, profitez de notre offre d'essai d'un mois gratuit http://bit.ly/ActeursFullAccess.

Acteurs de l'économie - La Tribune. L'ECAM Lyon fait partie des écoles d'ingénieurs françaises de taille moyenne, toujours indépendante. Dans l'optique de lui donner une autre envergure, vous aviez lancé, il y a quelques années, le projet ECAM 2000. Cette stratégie a-t-elle porté ses fruits et pose-t-elle les fondements de votre nouvelle feuille de route baptisée Plan Campus 2025, déployée en 2015 ?

Didier Desplanche. Globalement, nous avons appliqué l'ensemble des mesures du précédent plan. Une orientation majeure portait sur le volet international et depuis quatre ans, grâce à différents dispositifs, la mobilité sortante est une réussite : 100 % des élèves partent hors de nos frontières et 30 % de nos étudiants trouvent d'ailleurs un premier emploi à l'étranger (Suisse, Allemagne, et Etats-Unis sont les destinations privilégiées).

En revanche, nous n'avons pas encore atteint notre objectif de mobilité entrante. Ce qui nous a conduits à travailler sur cette problématique afin d'en comprendre les raisons et de mettre en place les outils pour attirer, chez...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :