Philippe Barret : "Le groupe Apicil a racheté toutes ses cibles prioritaires"

 |   |  1500  mots
(Crédits : DR)
Bouleversé par des évolutions normatives, le monde de l'assurance et de la prévoyance s'est fortement réorganisé depuis ces cinq dernières années. Dans cet univers en mouvement et ultra-concurrentiel, le groupe Apicil, à coup d'agilité et de stratégie de conquête, a su tirer son épingle du jeu. Désormais détenteur de la taille critique nécessaire pour défendre et assumer son indépendance revendiquée, le lyonnais s'engage dans un nouveau plan stratégique à quatre ans, Défis 2020. Entretien avec Philippe Barret, directeur général.

Acteurs de l'économie-La Tribune : En 2011, à votre arrivée à la tête du groupe comme directeur général, vous avez lancé le plan Convergences, parvenu à son terme fin 2016. Quel bilan en tirez-vous ?

Philippe Barret : En résumé, nous avons réalisé tout ce que nous avions prévu. Un des fils rouges du plan Convergence 2016 a été la mise en place d'un système de management intégré des risques. Une démarche qui s'est concrétisée, en juin 2015, par l'obtention de la certification ISO 9001 et EN 15838 pour l'ensemble des activités du groupe.

Nous sommes le seul groupe de protection sociale à avoir cette certification. C'est très important, car elle garantit notre engagement en matière de qualité de service et d'amélioration de la satisfaction de nos clients.

Une démarche engagée pour conserver et gagner des clients : le développement été un autre axe fort du plan. Là aussi, nous considérons que les succès ont été nombreux : + 40 % de croissance en 2016 avec un chiffre d'affaires de 2,3 milliards d'euros en assurance de personne.

Lire aussi : Apicil : un bilan 2016 positif

Comment expliquez-vous cette croissance exponentielle sur un marché déjà mature ?

Notre croissance organique est...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :