Antoine Jouteau (leboncoin) : "Nous pourrions ouvrir un bureau à Lyon"

 |   |  874  mots
(Crédits : Franck Beloncle/leboncoin)
Dix ans que leboncoin est entré dans les foyers français. Leader de la petite annonce en ligne, il caracole aujourd'hui dans le top 6 des sites internet les plus visités en France. Son directeur général, Antoine Jouteau, présente les projets à venir et surtout le poids économique que la région représente sur la plateforme soulignant au passage, qu'une réflexion était menée sur l'ouverture d'un bureau leboncoin à Lyon.

Acteurs de l'économie - La Tribune. Ce jeudi 26 mai, vous poursuivez votre tour de France des principales villes en vous arrêtant à Lyon. Quel est l'intérêt de ce type de démarche ?

Antoine Jouteau. Leboncoin fête ses 10 ans cette année, un âge assez jeune, mais aussi un âge mature pour une entreprise comme la nôtre. En menant ce tour de France, nous voulions aller dans les régions qui ont compté dans l'histoire de l'entreprise. Nous souhaitons rencontrer nos clients et prospects, ceux qui nous ont fait confiance depuis le début. Rhône-Alpes a toujours été dans le top 3, au même titre que le Nord-Pas-De-Calais, là où le taux de pénétration est le plus important. On doit beaucoup à la région.

Parmi les 22 millions d'annonces en ligne et 23 millions d'utilisateurs uniques, que représente la part régionale ?

Sur le seul mois de mars de cette année, et selon nos données, nous avons enregistré chaque jour, 1,2 million d'habitants en moyenne ayant visité notre site soit une audience de 18 % des visiteurs provenant de la région. Sur l'année 2015, nous comptabilisons aussi plus de 14 millions de nouvelles annonces, soit 10 % des annonces totales du site. Un volume atteint très vite lorsque nous avons lancé le site. Autre donnée : sur l'an passé, 47 500 professionnels de la région étaient annonceurs.

Vous avez lancé une nouvelle version de votre site internet et de l'application mobile en février. Quel était l'objectif de cette évolution ?

Au-delà d'apporter un second souffle à la marque, nous voulions surtout proposer de nouveaux outils à destination des particuliers et professionnels. C'est pourquoi, nous avons développé la géolocalisation. L'ultra proximité est un axe fort pour lequel nous amplifierons d'ailleurs la précision. Nous constatons que 80 % des recherches se font dans un rayon de 30 km. Nous proposons actuellement 15 % des annonces géolocalisées. Nous devons donc faire davantage de pédagogie.

Aujourd'hui, 60 % du trafic provient du mobile, il était donc nécessaire de transformer nos outils et donc l'entreprise. Techniquement, cela a représenté un chantier d'une année et un recrutement important de collaborateurs (400 composent aujourd'hui la société, NDLR) sur la partie recherche et développement entre autres.

Les professionnels représentent 10 % des annonces de votre site. Souhaitez-vous augmenter cette part de marché auprès de ce public ?

Nous...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/05/2016 à 20:41 :
La nouvelle mouture du Boncoin internet est bourrée de bugs à cause d'une conception dépassée d'un site internet bricolé par des programmeurs amateurs qui peut être se masturbent avec leur langage inapproprié ;

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :