Philippe Crevoisier (Groupe SEB) : "La cuisine de demain sera un gigantesque réseau social"

 |   |  2198  mots
(Crédits : Groupe SEB)
Face aux mutations des secteurs traditionnels, le numéro un mondial du petit électro-ménager (4,77 milliards d'euros de CA, +12,1 % en 2015) répond par la R&D, avec plus de 160 millions d'euros dédiés à l'innovation chaque année, des centaines de brevets déposés et un fonds d'investissement proactif pour veiller sur les startups à fort potentiel. Philippe Crevoisier, directeur général produits et innovation, détaille la stratégie du groupe pour rester compétitif, notamment face à la concurrence chinoise. S'appuyant sur le savoir-faire et sa présence dans "toutes les maisons du monde", l'entreprise mondiale veut faire de la cuisine un espace de chalandise multi connecté et multi-offre, grâce notamment au potentiel des objets connectés. Zoom sur les ambitions digitales et stratégiques du groupe installé à Ecully (Rhône), alors que se tient son Assemblée générale ce jeudi 19 mai.

Acteurs de l'économie - La Tribune. Comment s'intègre le challenge du digital et des objets connectés dans la stratégie globale du groupe Seb ? Quelle est la feuille de route dans ce domaine ?

Philippe Crevoisier. Le challenge du groupe Seb est toujours le même depuis de nombreuses années : comment - par rapport à l'utilisation par le consommateur du produit - pouvons-nous améliorer son usage, son expérience, afin de le rendre encore plus pertinent, plus efficace, et davantage facile d'utilisation.

Cet objectif passe par deux éléments : un "hardware" encore plus performant et l'intégration digitale dans celui-ci, notamment avec le développement des objets connectés. Le digital apporte une plus grande richesse à l'offre globale.
Ce sont donc à la fois des produits intrinsèquement performants, mais qui en plus seront évolutifs, et capables de s'adapter aux clients et à ses applications.

Ainsi, comment cette vision stratégique va-t-elle se concrétiser ?

La cuisine de demain sera un gigantesque réseau social : communautaire, marketing et commercial. C'est la grande idée, et le cœur de notre stratégie.

Pour nous, le plus important est l'expérience du consommateur. Elle se doit d'être multiforme. Nous travaillons ainsi sur le développement d'une nouvelle plateforme répondant à cet enjeu.

Quel sera son principe ?

L'idée est de reproduire ce qui se passe dans une grande surface. L'intérêt de ce genre de magasin était, pour le consommateur, d'y trouver une offre multiple. Nous pensons, que de la même façon, au niveau du virtuel, il y a aura des grandes places de marché, de large plateforme d'expérience dont la cuisine aura une place particulière. Au même titre que la beauté et le bien-être, sur lesquels effectivement, un consommateur intéressé par la cuisine peut aussi être touché par ces autres thématiques.

Nous allons vers un mariage important entre les réseaux sociaux, les expériences utilisateurs et les ventes de produits. Ces différentes composantes sont amenées à se mêler. Le consommateur ne va plus simplement acheter un produit, mais il peut d'abord arriver sur la plateforme pour échanger ou discuter d'une recette avec un ami. Au passage, il peut trouver pertinent de tester un nouveau service qui sera proposé, et in fine, son expérience peut se terminer par un achat.

Seb

Le groupe Seb veut faire de la cuisine un espace multi-connecté et muli-offre,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :