Biovision : "Biotechs et medtechs échappent au risque de bulle"

 |   |  1570  mots
(Crédits : DR)
Forum mondial des sciences du vivant, Biovision tient actuellement sa 11e édition, à la Cité Internationale de Lyon. Le savant mélange entre réflexion prospective et action économique semble opérer. À l'ancrage historique dans l'écosystème des sciences et de la santé à Lyon se greffe une dimension très économique, avec deux événements parallèles pour la détection et le financement de projets innovants (Catalyzer et Investor Conference). Quels challenges à venir pour la place de Lyon ? Quelles jeunes pousses suivre ? Dans l'effervescence de Biovision, nous avons rencontré Christophe Dercamp, son directeur général.

Acteurs de l'économie - La Tribune. Biovision est devenu un événement régulier qui semble bénéficier d'une réelle notoriété. En quoi cette manifestation se distingue-t-elle des nombreuses autres dans le domaine des sciences de la vie, et notamment des biotechs ?

Christophe Dercamp, directeur général. Biovision propose une approche unique pour favoriser les rencontres, les connexions et les collaborations entre des décideurs internationaux provenant de quatre mondes différents : le monde académique, celui politique, la société civile et le secteur privé. Dans ce dernier, on retrouve à la fois les grands groupes pharmaceutiques, les fonds d'investissement, les startups early stage et les jeunes entrepreneurs.

Le savoir-faire et la singularité de Biovision repose une équilibre précis. D'un côté, une dimension prospective, avec quatre grands thèmes de débats, et de l'autre, une dimension très économique.

L'écosystème lyonnais est-il mobilisé pour pérenniser cet événement, et en particulier pour assurer son rayonnement international ?

Biovision est soutenu par les principaux acteurs publics (la métropole de Lyon et la région Auvergne Rhône-Alpes) depuis sa création en 1999, avec la volonté de mettre l'innovation au cœur des préoccupations.

De ce fait, la 11e édition est construite en lien avec l'écosystème lyonnais, d'où des problématiques autour des enjeux de notre territoire concernant les vaccins, le cancer et les objets connectés.

Lyon occupe une place prépondérante dans les sciences de la vie à l'international, dont bénéficie Biovision. L'événement contribue également au rayonnement de l'écosystème en densifiant certains échanges qui participent à l'implantation d'acteurs économiques sur le territoire et à l'émergence de projets et de sociétés.

Cette manifestation est ancrée dans l'international depuis ses premiers temps, s'est imposée comme un lieu...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :