Michèle Rivasi : "Les États sont co-responsables du désamour pour l'Europe"

 |   |  901  mots
©Laurent Cerino/Rea
©Laurent Cerino/Rea (Crédits : Laurent Cerino/Rea)
Michèle Rivasi, eurodéputée sortante, est tête de liste Europe Écologie les Verts (EELV) pour la circonscription du grand Sud-Est pour les élections européennes, dimanche 25 mai. Gouvernance, intégration, fiscalité, traité transatlantique, compétitivité, Michèle Rivasi répond aux questions d'Acteurs de l'économie.

 Acteurs de l'économie : L'Europe est-elle naïve dans son rapport à la concurrence mondiale ?

Michèle Rivasi : Non, elle n'est pas naïve. Naïf, c'est quand on ne sait pas, là ils sont parfaitement au courant. C'est en connaissance de cause qu'agit la Commission dans la déréglementation.

Et cela continue avec le traité transatlantique, les US feront sauter les règles sur les questions d'agriculture, les OGM, les gaz de schiste, etc. Les multinationales auront la possibilité d'attaquer des États. Après, on nous dit que, dans des négociations, c'est normal de maintenir un secret. Je veux bien, mais là, c'est la démocratie européenne qui est en danger. Ce qui se cache, c'est une déréglementation à large échelle, avec en échange un gain de 0,5 % de PIB pour les Européens. Mais on sait très bien qui va en bénéficier. Ce ne sont pas les plus modestes. Nous sommes clairement opposés à ce traité.

Nous estimons que l'Europe est allée trop loin dans la déréglementation et qu'il faut rétablir un équilibre avec des mesures comme des taxes environnementales et sociales à l'entrée des frontières de l'UE.

D'aucuns avancent qu'il faut, une Europe à plusieurs vitesses pour relancer l'Europe ?

Avec la zone euro, il y a de fait déjà une Europe à deux vitesses. Et il y a des blocages. Il faut arriver à une vraie gouvernance sur l'euro. Sur ce point, il faut une dimension politique plus forte. Or le problème c'est qu'il n'y a pas de vraie volonté politique, pour des politiques communes. Nous sommes dans une phase où se sont les États qui bloquent et pas forcément la Commission. Les États restent trop sur les questions de souveraineté nationale. Il y a des points négatifs où il faut pourtant plus d'Europe.

Il faut aller plus loin sur la question de l'évasion fiscale, plus loin dans la séparation des banques de dépôts et des banques d'investissements. Rien n'a été fait sur la mutualisation des dettes souveraines. On assiste en Europe à un dumping fiscal et social avec une compétition entre les États et une concurrence déloyale pour les salariés. Si on n'agit pas là-dessus, il ne faut pas s'étonner de l'euroscepticisme ambiant.

Les États membres sont co-responsables du désamour des citoyens pour l'Europe. La concurrence se fait à l'intérieur, Alstom et Siemens sont, sur ce point, révélateurs. Il y a un manque de volonté pour créer des champions industriels européens. Airbus est né d'une volonté politique. Il faut que les États comprennent que s'ils persistent, toutes les boites finiront dans les mains des Américains ou des Chinois.

Cela passe aussi par une harmonisation fiscale. Que proposez-vous ?

Comme la Commission impose aux États 3 % du PIB pour leur déficit, elle pourrait imposer une harmonisation de l'impôt sur les sociétés. Entre 18 % et 22 % par exemple. La France est à 36 %. On ne peut pas tolérer plus longtemps un dumping comme le pratique l'Irlande par exemple. Moi, je suis favorable à un budget européen. Il y a plusieurs pistes pour le financer, comme 1 pts de TVA des États membres vers l'UE. La taxe sur les transactions financières allait dans le bon sens, mais le résultat final est très décevant. Le lobby des banques a été très actif.

Etes-vous favorable à l'instauration d'un SMIC Européen ?

C'est indispensable. Mais un SMIC en fonction de la réalité des revenus dans les états membres. 21 pays sur 28 en ont un. Il est important que l'Europe propose des dispositifs protecteurs, car sinon les Européens vont se dire que l'Europe ne se contente que de raboter leurs droits.

Faut-il reformer les fonds européens ?

J'ai beaucoup travaillé sur cette question. Avec la CCI Drôme-Ardèche, j'ai créé une agence pour aider les collectivités et les entreprises et pour rendre plus lisibles ces aides. Je réunissais les porteurs de projets avec les bons interlocuteurs. C'est un dispositif qui pourrait être étendu. Je suis persuadée que les PME ont plus à bénéficier des aides européennes que les grandes entreprises. Dans nos territoires, ce sont les PME qui sont porteuses d'innovation. Il faut donc favoriser l'accessibilité des fonds et l'irrigation des territoires, appuyés par les régions.

Les accords de Schengen sont remis en cause par certains. Qu'en pensez-vous ?

Les accords de Schengen sont indispensables. Les remettre en question, c'est abandonner la libre circulation des personnes, c'est un retour aux postes frontières. Les marchandises et les capitaux pourraient circuler librement, mais pas les citoyens ? La priorité, c'est la libre circulation des personnes et d'aller vers des harmonisations des normes sociales.

On ne peut pas laisser aux États périphériques l'Espagne, l'Italie ou la Grèce la question des migrants. Il faut plus de solidarité entre les États membres. Il faut aussi renforcer le développement des pays d'origine des migrants. Or l'Europe a contribué à les appauvrir en faisant tomber les barrières douanières. En incitant les pays du Sud à renoncer à leurs taxes de douane, les produits européens se retrouvent moins chers que les produits locaux, ruinent l'économie de ces États et poussent les personnes à partir. Ce qu'on est en train de subir vis-à-vis de la Chine ou des US, on l'a infligé à l'Afrique.

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/05/2014 à 7:01 :
La plupart de ces commentaires sent la France moisie type Travail Famille Patrie que nous promet le FN. C'est vrai qu'à 65 millions de Français on sera plus fort que 1,2 milliard de Chinois grâce à notre génie. Le fait est qu'on a perdu nos défenses immunitaires et à part se plaindre et de jalouser l'autre que fait-on ? Traiter ceux qui réussissent de ´boloś ? De toute façon c'est en France toujours de la faute des autres. Notre histoire est pleine de victoires n'est-ce pas ?
a écrit le 24/05/2014 à 22:52 :
le vrai problème de l’Europe c'est la Chine...pars que du nord au sud du continent européen l’invasion est totale des produits chinois et aussi une immigration chinoise spécialisée dans la vente commerciale de ces mêmes produits, formés par le gouvernement chinois et placé dans tous les pays du monde c'est une vraie machine de guerre commerciale...il serait temps aux Européens d'ouvrir les yeux et commencer vraiment à taxer ce pays autrement c'est la ruine et la fin de l'Europe...
a écrit le 24/05/2014 à 21:48 :
A part planter des oliviers dans les quartiers pour bobo les verts sont des ultra liberaux comme l'UMPSCENTRE et c'est un homme de gauche qui le dit car il n'y a pas que le fn contre l'union
a écrit le 24/05/2014 à 18:42 :
Et les verts aussi ils ont votez commes des traitres qu'ils sont pour le traite de Lisbonne
a écrit le 24/05/2014 à 18:08 :
Le triptyque Banksters + CIA + Eurocrates fanatiques. Sexy l'Europe ...
a écrit le 24/05/2014 à 14:49 :
Excellente parlementaire, présente, efficace. Cà change des Le Pen. Continuez Madame RIVASI.
Réponse de le 24/05/2014 à 19:56 :
ouais! c'est l'idée qu'elle vous donne...?...
Réponse de le 24/05/2014 à 21:51 :
Efficace en quoi? les verts ont vote pour la plus part le traite de Lisbonne qui est responsable de la catastrophe actuelle la troika en grece et en espagne et au portugal c'est les verts aussi
Réponse de le 24/05/2014 à 23:28 :
il y en a qui sont satisfaits de pas grand chose, en fait...
Réponse de le 25/05/2014 à 12:41 :
Efficace? en quoi! les verts ont presque tous votez le traite de Lisbonne qui conduit a la misere en europe
a écrit le 24/05/2014 à 11:44 :
C'est curieux.....si la tribune sur l'Europe de Nicolas Sarkozy a fait un bide en Allemagne, les Allemands par contre ont applaudi hier soir un autre grand Français (d'origine arménienne, il faut le rappeler) : le chanteur-acteur-chansonnier Charles Aznavour ! et pourtant, selon ses proches, Nicolas chante mieux qu'Aznavour.... sous la douche.
a écrit le 24/05/2014 à 11:13 :
Et bien, beaucoup de critiques negatives et virulentes dans ces postes. Et visiblement beaucoup de gens qui pensent qu'il faut vivre dans le passé. ignorer les problemes energetiques et sociaux ne les fera pas disparaitrent. Penser que la France peut s'en sortir toute seule est bien naif. Vous aurez mon vote madame. Ne serait-ce que parceque contrairement a beaucoup de deputes europeens francais vous vous avez bossé.
Réponse de le 24/05/2014 à 12:31 :
On ne veut pas de votre technocratie des "oints du seigneur", cet espèce de bazar qui ne mène qu'à l'élargissement perpétuel, à la soumission à l'oligarchie de Wall Street et à la concurrence de "tous contre tous" ! On veut une Europe démocratique des peuples !
Réponse de le 24/05/2014 à 14:50 :
@ mensonge : Vous répétez la réthorique du FN qui n'a aucun fondement sinon des erreurs d'analyses. Cà n'a aucune valeur.
Réponse de le 24/05/2014 à 15:02 :
Vous ne voulez pas d'europe certes. Mais que voulez-vous? Fermer les frontieres? Quittez l'euro? et si on revenait aussi a la 3eme republique aussi tiens. Ah ben non tiens c'etait bien mieux du temps de de Gaule... Vous ne pouvez pas vivre isolé dans un monde qui change a cette vitesse. Plutot que de rejeter l'europe. Changez la. Votez pour des gens qui la rendrons meilleure. Si vous croyez que seul 65 millions de la Francais pourront se defendrent contre 1.6 milliards de chinois, 1.4 d'indiens et 450 millions d'americains, c'est que vous n'avez pas bien compris la notion de rapport de force economique. Au fait, elle vient d'ou votre tele? Et votre frigo?
Réponse de le 25/05/2014 à 12:35 :
Avoir des frontieres ce n'est pas empecher qui que ce soit de passer c'est simplement controler qui passe et qu'elle marchandises passent c'est comme ca dans 95% des pays
a écrit le 24/05/2014 à 11:12 :
Ancienne élève de l'École normale supérieure, Michèle Rivasi est professeur agrégée de sciences naturelles. Elle enseigne actuellement à l'IUFM de Grenoble en Isère.
La militante écologiste Fondatrice de la Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (CRIIRAD) en 1986, après la catastrophe de Tchernobyl a cofondé, avec Corinne Lepage, l'Observatoire de vigilance et d'alerte écologique (Ovale). Elle est également présidente du Centre de recherche indépendant sur les rayonnements électro-magnétiques (Criirem). Michèle Rivasi a été directrice de Greenpeace France de septembre 2003 à novembre 2004. Elle est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence. Elle est l'auteur d'un livre Ce nucléaire qu'on nous cache et de plusieurs rapports (gestion des déchets nucléaires, syndrome du Golfe, responsabilité des produits défectueux).
a écrit le 24/05/2014 à 10:56 :
Bonne analyse de cette députée qualifiée et sérieuse, çà change des populistes et analyses erronées.
Réponse de le 24/05/2014 à 12:32 :
Les pastèques vont se prendre la dérouillée du siècle et ce n'est pas notre troll UE de service qui va les sauver !
a écrit le 24/05/2014 à 10:39 :
C'est bien sur la faute des autres et pas du tout celle des députés européens parachutés dans les régions. Ils ne font aucun effort pour expliquer leur travail à leurs électeurs. Il sont généralement absents du terrain et du parlement. Leur metier est seulement d'ecouter les lobbies.
a écrit le 24/05/2014 à 10:18 :
N'a toujours pas compris que l'Europe a été crée par les États-Unis.....pour les États-Unis.
Le fédéralisme va dans ce sens. C'est plus facile le ...profit .
Réponse de le 24/05/2014 à 11:00 :
C'est faux. L'Europe a étét crée à partir de la réconciliation de Gaulle Adenauer puis la communauté du charbon et de l'acier etc. Relisez l'histoire au lieu de lire la propagande des partis séparatistes et populistes.
Réponse de le 24/05/2014 à 15:19 :
Avant de dire c'est faux, il faut lire toute l'histoire et son processus.
L'union européenne calquée su l'OTAN, ça c'est un processus .
a écrit le 24/05/2014 à 10:00 :
Un parti qui milite ouvertement pour la dissolution des états nations et la technocratie pour tous . De vrais idiots utiles des oligarques du nouvel ordre mondial. Ils vont se prendre une véritable déroute dimanche et ce sera bien fait pour nos pastèques !
Réponse de le 24/05/2014 à 11:03 :
Bayrou et bien d'autre sont pour une forme de fédéralisme et ce ne sont pas des pastèques. Ce sont les séparatistes populistes qui vont à contre sens de l'évolution du monde.
Réponse de le 24/05/2014 à 12:41 :
Oui ; l'oligarchie, le transhumanisme, la destruction des nations, de la famille et du citoyen ainsi que la réduction de l'être humain au rang de consommateur ignare, isolé et soumis sont au programme des "oints du seigneur de l'UE", vous faites bien de nous le confirmer !
Réponse de le 24/05/2014 à 23:30 :
Rien à ajouter !!!
a écrit le 24/05/2014 à 8:40 :
Les états "C'est" l'Europe ?! Depuis quand l'Europe est devenue une entité indépendante des états, elle exprime exactement tout le problème des politiciens qui n'existent que pour eux mêmes et s'imagine que l'Europe est une nation !!!! Ce projet est grave, plus du tout la vision des fondateurs, bref ça ne sert finalement à RIEN ! Un simple accord commercial suffirait, mais la évidement pas de salaire tout les mois pour les politiques !
Réponse de le 24/05/2014 à 11:09 :
Elle a raison, les Etats ne représentent effectivement plus grand chose sans l'Europe. Le poids de la France est rikiki sans l'Europe. La Chine, la Russie tiennent encore compte de l'Europe mais quasiment pas de la France. Ouvrez les yeux.
Réponse de le 24/05/2014 à 12:44 :
La Chine et la Russie, grandes nations, viennent encore de ridiculiser le foirail des maquignons non élus que vous appelez "Europe" (assez malhonnêtement d'ailleurs, parlez plutôt de l'UE) avec la signature d'un accord gazier et la prévision d'un renforcement de leur coopération militaire ! Continuez à nous faire rire !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :