La crise majeure dans les PME

 |   |  318  mots
(Crédits : DR)
Les petites entreprises sont insuffisamment préparées à la gestion d'un sinistre ou d'une crise importante. Les PME sont le plus souvent mal informées des risques et des solutions.

Dans un monde de plus en plus complexe, les entreprises font face à de nouveaux risques, dont les conséquences sont parfois mal évaluées. Si un sinistre incarne déjà un traumatisme pour lequel l'assureur accompagne le chef d'entreprise, l'état de crise majeure constitue une intensité anormale où la présence et les services proposés par l'assureur doivent être adaptés.

Souvent mal informées, ce n'est que trop tard que les entreprises en mesurent l'importance. On a ainsi assisté dans le passé à des situations où de grandes entreprises comme Perrier perdent le contrôle de leur réputation et enregistrent des pertes sans précédent à cause d'un dispositif de communication de crise mal établi.

Assurer la continuité de l'activité

Rarement équipées pour répondre à de telles situations, les PME sont encore moins préparées que les grandes entreprises à gérer des sinistres importants. Certaines situations nécessitent donc une présence accrue au côté du chef d'entreprise. C'est le rôle de l'assureur, dont l'objectif est d'accompagner les chefs d'entreprise dans les aléas de leur activité, et de maîtriser la portée de ces situations par une action rapide et efficace, de sorte que l'entreprise puisse se concentrer sur son cœur de métier. Face à ces événements, les enjeux sont d'assurer la continuité de l'activité, de respecter les obligations légales, et surtout de protéger l'image de l'entreprise.

Axa déclenche ainsi une vingtaine d'interventions d'urgence par an auprès des entreprises, leur permettant de protéger leur image tout en supportant la pérennité de leur activité. Si la crise majeure peut fragiliser durablement l'entreprise, elle nécessite une prise en charge globale, permettant d'en limiter les conséquences. Il est donc essentiel d'y être préparé avec des prestations adaptées, afin d'en maîtriser au mieux les suites, et de pouvoir les limiter.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :