[Vous avez dit vacances ? Paroles de patrons 2/5] Stéphane Lacourt, Antésite : "On a plutôt fait le choix de l’engagement cet été"

 |  | 847 mots
Stéphane Lacourt, le nouveau dg d’Antésite, a repris la marque Antésite en investissant aux côtés du président actuel, Adrien Mollard, mais également du business angel François Lévêque et du dg de Columbus Retail Jérôme Poisson.
Stéphane Lacourt, le nouveau dg d’Antésite, a repris la marque Antésite en investissant aux côtés du président actuel, Adrien Mollard, mais également du business angel François Lévêque et du dg de Columbus Retail Jérôme Poisson. (Crédits : DR/JMBlache)
[Série d'été / Interview] La Tribune questionne tout au long de l’été plusieurs dirigeants d’Auvergne Rhône-Alpes sur leur rapport aux vacances. Entre injections sociétales, plus-value pour l’entreprise et pour soi, ces femmes et ces hommes se livrent sans détour. Aujourd'hui, Stéphane Lacourt, le nouveau dg d’Antésite, a choisi un été plus morcelé mais synonyme de proximité et de retours aux sources, en vue de déconnecter après plusieurs semaines d’intense production, où son usine avait été dédiée à la fabrication de gel hydroalcoolique.

Vous venez tout juste de reprendre Antésite, une gamme de boissons utilisant, depuis sa création en 1898, les pouvoirs naturels de la réglisse. Cet été va-t-il vraiment être synonyme de vacances pour vous ?

Stéphane Lacourt : Je suis en effet rentré par augmentation de capital au sein de la société avec trois associés, à la fois du mois de novembre dernier. D'où le besoin de vacances que nous pouvons ressentir, car nous avons enchaîné non-stop depuis, avec un certain nombre de choses à mettre en place suite à notre arrivée.

Dans mon parcours, j'ai occupé des postes dans la boisson durant près de 25 ans, à travers des marques comme Tropico, Lipton Ice Tea, Orangina, ou encore Red Bull. C'est un peu comme Astérix et Obélix, une fois que l'on est tombé dedans, on continue !

Je recherchais à l'origine un site pour fabriquer l'un de mes produits, les boissons Têtes Brulées Bio et quand j'ai su qu'il y avait la...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :