Municipales 2020 : quels candidats pour protéger l'économie à Clermont-Ferrand ?

 |   |  837  mots
(Crédits : DR)
Branle bas de combat pour les trois listes qui présentent un candidat au suffrage des Clermontois. La Droite et le Centre ont enfin réussi à s’entendre pour décrocher la mairie, sous mandat socialiste depuis plus de 75 ans. Tous ajustent leur programme au contexte de crise sanitaire, sociale, économique et environnementale même si la relocalisation de l'industrie, la mobilité ou la dépendance énergétique restent au coeur des débats.

Article publié le 2 juin à 7:12, mis à jour à le 3 juin à 08:00

Coup de théâtre à Clermont-Ferrand, épicentre de l'Auvergne : trois listes présentent finalement un candidat au second tour des municipales. Le 2 juin, au sortir du dépôt de liste à la préfecture, Jean-Pierre Brenas, candidat Les Républicains arrivé second avec 20,74% des suffrages a annoncé le ralliement à sa liste d'Eric Faidy, le candidat LREM qui le talonnait à 15,54 % des voix, un score honorable pour une première candidature.

Face à eux Il faudra compter avec le maire sortant socialiste Olivier Bianchi qui arrive en tête avec 38,09 % des suffrages d'autant qu'il compte se passer des voix de la jeune candidate Marianne Maximi, pour la France Insoumise, pourtant bien placée avec 12,31% des voix au premier tour. Ils ont clairement annoncé qu'ils ne fusionneraient pas leurs deux listes.

Droite et Centre rassemblés

"Oui nous avons topé !"

Jean-Pierre Brenas ne cachait pas sa joie ni sa fierté d'avoir enfin réussi le tour de force de réunir dans une même liste des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2020 à 12:12 :
j 'y suis ne , j'y vis:
une ville perdue avec un nombre record de rsa et vivant sous perfusion des allocs!
ville à fuir!!!!

gestion catastrophique des maires ........vite fuyions si l'on peut!!!!!!!!
a écrit le 02/06/2020 à 17:31 :
Clermont Ferrand, c'est presque le centre géographique de la France! Tous les commentaires SONT intéressants.
a écrit le 02/06/2020 à 9:49 :
SI l'objectif est de protéger une économie condamnée par la cupidité des mégas riches c'est mort autant abandonner de suite, l'objectif devant être de relancer l'économie, il faut arrêter de se raconter des histoires l'économie réelle est à genoux à cause principalement des paradis fiscaux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :