Le prix nobel d'économie Joseph Stiglitz à Lyon pour les Jéco 2019

 |   |  397  mots
(Crédits : David Fogel/Jeco)
Quatre économistes d'envergure, dont le prix nobel d'économie 2001 Joseph Stiglitz, seront les têtes d'affiches des prochaines Journées de l'économie (Jéco), dont La Tribune est partenaire. Elles se tiendront à Lyon du 5 au 7 novembre prochain.

Près de 60 conférences, animées par 265 conférenciers - dont 44% de femmes, un record -, rythmeront les prochaines Journées de l'économie (Jéco) qui se tiendront à Lyon du 5 au 7 novembre prochain dans 13 lieux différents. L'occasion pour l'organisateur de cette douzième édition de s'interroger autour du thème : "environnement, numérique, société... la décennie de tous les dangers".

"Notre sondage annuel sur les Français et l'économie indique que 62 % des Français pensent qu'il faut répondre en priorité au défi climatique. Un taux qui grimpe à 68 % chez les moins de 35 ans. Jusqu'à l'année dernière, c'est la lutte contre les inégalités ou le chômage qui prédominait. C'est nouveau", révèle Pascal Le Merrer, le fondateur et directeur général des Journées de l'Économie.

Sur cette base, les économistes viendront confronter leurs points de vue : Dani Rodrick, professeur d'économie politique internationale à l'Université d'Harvard analysera la montée des populismes quand Branko Milanovic, professeur à l'Université CUNY, l'inventeur de la "courbe de l'éléphant" expliquant les inégalités sociales, expliquera les difficultés des classes moyennes. Quant à Joseph Stiglitz, il défendra, entre autres, sa théorie selon laquelle on ne mesure pas la croissance uniquement sur la base du PIB.

"Il faut écouter ce qu'ils ont tous à nous dire : entendre sérieusement les analyses sur le populisme comme sur les classes moyennes. Si elles disparaissent, la transition énergétique tant souhaitée sera difficile à avancer", estime Pascal Le Merrer.

L'ensemble de ces 60 conférences se divise en 8 parcours d'actualités (transition énergétique, libéralisme, transformation numérique, territoire.). Elles devraient accueillir plus de 50 000 participants, tous publics confondus.

90 partenaires

Portées par la Fondation pour l'Université de Lyon, les Jéco entendent sensibiliser tout un chacun aux grandes questions économiques, mais aussi sociales ou environnementales. Le jeune public est régulièrement appelé à interagir avec les intervenants. Des journées spécifiques leurs sont même consacrés.

"Je veille à ce que l'expert s'efface au profit de l'expérience et que nos conférences soient interactives", indique le directeur général.

Cette manifestation au budget de 450 000 euros (3 salariés permanents, 150 jeunes sur place) est portée par 90 partenaires divers, dont 16 mécènes, de la Métropole de Lyon à Enedis, nouvellement arrivé dans le cercle des donateurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :