[Vous avez dit vacances ? Paroles de patrons 2/5] "La période estivale ne s'apparente pas à de vraies vacances" (Lionel Baud, Baud Industries)

 |   |  571  mots
Lionel Baud accorde beaucoup de temps à sa famille et à ses amis pendant les vacances.
Lionel Baud accorde beaucoup de temps à sa famille et à ses amis pendant les vacances. (Crédits : DR)
La Tribune questionne tout au long de l’été plusieurs dirigeants d’Auvergne Rhône-Alpes sur leur rapport aux vacances. Entre injections sociétales, plus-value pour l’entreprise et pour soi, ces femmes et ces hommes se livrent sans détour. Dans ce nouvel épisode, Lionel Baud, président directeur général de Baud Industries, basée à Vougy (74), président du Syndicat national du décolletage (SNDEC) et de la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes, partage sa vision des vacances.

La Tribune : Quelle est votre définition des vacances ?

Lionel Baud : Les vraies vacances sont avant tout un temps de décompression. C'est un sas dans lequel on prend enfin du temps pour sa famille, et où on se consacre davantage à ses proches. On est disponible pour eux, mais aussi pour soi-même, pour réfléchir, prendre du recul et réveiller sa créativité.

Il devient de plus en plus difficile de profiter de vraies vacances en été. Même si je m'autorise quelques jours pour me ressourcer en famille, je suis amené à suivre l'activité à distance. C'est pour cela que je préfère les vacances de fin d'année : la trêve des fêtes de Noël est davantage respectée dans le monde économique. J'en profite donc beaucoup mieux.

Aimez-vous les vacances ?

Je mentirais si je vous répondais par la négative. Mais dans le contexte économique instable qui est le nôtre cette année, la période estivale ne s'apparente pas à de vraies vacances. Il y a quelques années, les vacances étaient une forme d'éloge de la lenteur, en opposition à ce que l'on vivait au quotidien.

Mais il est devenu de plus en plus difficile de se déconnecter totalement. Nous sommes soumis à l'accélération des marchés et à l'urgence de nos clients. Quand on dirige une entreprise industrielle, c'est aujourd'hui bien plus compliqué de se détacher complètement du quotidien : à tout moment, nous pouvons être amenés à prendre des décisions rapides pour l'entreprise.

Auparavant, pendant les vacances d'été, nous pouvions planifier la fermeture des sites et l'absence des personnels. Nos clients étaient eux-mêmes en congés et nous avions une visibilité sur les plannings de commandes et de livraisons. Aujourd'hui, l'imprévisibilité des marchés est telle que l'on doit rester constamment à l'écoute de nos clients. Nos sites doivent pour la plupart rester ouverts presque tout l'été. Cela demande beaucoup de souplesse en termes d'organisation et de suivi pour les équipes.

Que faites-vous pendant vos vacances ?

Comme j'aime beaucoup le sport, je me fait plaisir en pratiquant diverses activités. Mais, pour mieux couper avec mon environnement montagnard, j'ai choisi de partir en mer. Ce sera l'occasion de découvrir d'autres milieux naturels, d'autres paysages et bien sûr d'autres cultures.

Que sont des vacances réussies ?

J'attache beaucoup d'importance à ma famille. Malheureusement, tout au long de l'année, mon rythme professionnel me laisse trop peu de temps à lui consacrer. Alors, la réussite des vacances, je la juge au sourire de mon épouse, de mes enfants et de mes proches.

J'aime aussi passer du temps avec mes amis. En vacances, j'apprécie ces grandes tablées conviviales où on se retrouve tous ensemble dans une ambiance décontractée, joyeuse et souvent complice.

Devrait-t-on supprimer, modifier ou faire évoluer les vacances ?

Certains, en Allemagne et en France, certains avaient émis l'idée dans les années 2010 de réduire les vacances pour préserver l'économie et faire baisser le coût du travail. Je pense que c'était une très mauvaise idée. Plus la période économique est difficile, plus les collaborateurs sont sollicités. Ils ont donc nécessairement besoin d'un temps de repos, afin de rompre avec un quotidien trop stressant et retrouver une énergie nouvelle. C'est nécessaire pour pouvoir ensuite s'engager dans de nouveaux projets.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :