L'infirmerie protestante de Lyon change de direction

 |   |  332  mots
Nicolas Caquot est le nouveau directeur de l'Infirmerie protestante de Lyon
Nicolas Caquot est le nouveau directeur de l'Infirmerie protestante de Lyon (Crédits : DR)
Nicolas Caquot a été nommé, début octobre, Directeur général de la clinique de l'Infirmerie protestante de Lyon. Il s'inscrit dans une nouvelle ère avec le développement du projet "Infirmerie protestante 2022".

Nicolas Caquot est le nouveau directeur Général de la clinique de l'Infirmerie protestante de Lyon. Précédemment, il avait passer dix ans à des postes de direction au sein de deux établissements de santé : le centre Léon Bérard de Lyon et le groupe hospitalier mutualiste de Grenoble. C'est fort de ces expériences qu'il prend aujourd'hui la direction général de la clinique privée basée à Caluire.

Sa mission : poursuivre la dynamique enclenchée par son prédécesseur pour développer les service aux patients en favorisant la coopération inter-établissements et l'innovation. La clinique s'est déjà rapproché du Centre Léon Bérard et d'un Centre de Dépistage des maladies chroniques (Emilie de Vialar, dans le 3e arrondissement de Lyon).

En 2018, la clinique ouvrait un centre médical non programmé (AMIP) développant ainsi son offre de soin de proximité. Le développement du service ambulatoire et le recrutement de nouveaux chirurgiens reste un des points central de ce nouvel élan pour la clinique.

L'Infirmerie, qui réalise 11 000 interventions chaque année compte 22 salles de bloc dont une hybride modulaire unique en France dotée d'un Robot chirurgical de dernière génération. Au total, elle compte 371 salariés dont 263 soignants pour un budget de fonctionnement de 46 millions d'euros en 2018.

Innovation, développement et transformation

"La clinique se veut à la pointe de l'innovation de la transformation numérique et digitale" précise l'Infirmerie protestante de Lyon dans un communiqué.

L'établissement, certifié par la Haute Autorité de Santé en juin 2019, a pour objectif dans les années à venir, d'ouvrir un centre de formation à l'attention des professionnels de santé et de renforcer le pôle de recherche clinique.

Pour l'heure, le pôle de recherche clinique, né il y a 8 ans, est fort de la participation de 18 médecins de diverses spécialités : gastro-entérologie, oncologie, rhumatologie, cardiologie, chirurgie viscérale... L'an dernier l'Infirmerie protestante a mené 28 essais sur 145 patients.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :