Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs : Jacques Fayolle élu président

 |   |  243  mots
(Crédits : DR)
Jacques Fayolle, le directeur de Telecom Saint-Etienne, prend la tête de la CDEFI, dont la mission est de représenter les écoles d’ingénieurs et les universités de technologie auprès de l’Etat, de l’Union européenne et des organisations internationales.

Alors qu'il assurait l'intérim à la tête de la Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs (CDEFI) depuis quelques mois, Jacques Fayolle en prend officiellement la présidence. Le directeur de Télécom Saint-Etienne a été élu pour deux ans, avec 61% des suffrages, et conserve ses deux fonctions.

Enseignant-chercheur puis directeur adjoint, il officie durant 10 ans au sein de l'ISTASE (Institut supérieur des techniques avancées de Saint-Étienne, l'ancien nom de Télécom Saint-Étienne). En 2008, il devient directeur du développement de Télécom Saint-Etienne, et est ensuite élu à la direction de l'établissement en mai 2012 pour un mandat de 5 ans. Il est reconduit dans ses fonctions en 2017 pour un nouveau quinquennat. Il occupe également une place à la gouvernance du cluster des entreprises de la filière numérique Digital League.

Au sein de la Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs, il souhaite travailler sur six chantiers en particulier : la réforme du Bac pour informer et orienter les jeunes dans l'objectif de former 50 000 nouveaux ingénieurs par an ; l'affirmation d'un diplôme intermédiaire professionnalisant pour répondre aux besoins du monde socio-économique ; l'augmentation du nombre d'apprentis dans les formations ingénieurs dans l'objectif de former 25% des diplômés par l'apprentissage ; l'attractivité internationale des formations françaises d'ingénieurs ; la structuration des établissements d'enseignement supérieur et de la recherche ; les ressources financières des établissements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :