Sandrine Thomas, rédactrice en chef de La Montagne

 |   |  133  mots
Sandrine Thomas.
Sandrine Thomas. (Crédits : Thierry Lindauer - La Montagne)
Sandrine Thomas a été nommée rédactrice en chef du quotidien régional La Montagne (groupe Centre France). Elle succède à Jean-Yves Vif.

Sandrine Thomas vient d'être nommée rédactrice en chef du quotidien régional La Montagne, dont le siège est implanté à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Un poste qui était vacant depuis le départ en retraite de Jean-Yves Vif début 2017. Sandrine Thomas devient également directrice adjointe à la coordination éditoriale des rédactions du Groupe Centre France.

Diplômée d'une maîtrise de littérature comparée à Limoges et d'une licence de même nature à l'université de Keele (Royaume-Uni), Sandrine Thomas avait rejoint La Montagne en 1994.

Journaliste, elle a fait ses armes au sein de différentes agences en Auvergne et Limousin. En 2011, elle est devenue directrice des éditions du Puy-de-Dôme. En 2014, elle avait rejoint la direction des rédactions du groupe en tant que manager de la mutation éditoriale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2018 à 10:37 :
Bravo pour votre nomination mais aujourd'hui c'est à la journaliste que je m'adresse .
Ce matin j'ai moi aussi envie de pousser un coup de gueule !
En effet, j'en ai MARRE de ne pas me sentir représentée ni entendue et pourtant je ne fais pas partie d'une minorité!
MARRE de voir des gilets jaunes prétendre représenter tous les français !
MARRE de voir des hommes politiques irresponsables continuer un jeu dont ils sont les seuls participants !
MARRE de voir des leaders politiques battus démocratiquement dans les urnes revenir récupérer un mouvement et appeler à la révolution !
Personne n'a intérêt à créer le désordre , sauf eux !
Alors à tous ceux qui se reconnaissent dans mes propos , qui aime la FRANCE, qui pensent qu'effectivement qu'il y a trop de taxes, beaucoup de réformes à faire mais dans le calm et la négociation il est temps d'exister !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :