A45 Lyon - Saint-Etienne : vers un nouveau Notre-Dame-des-Landes ?

 |   |  937  mots
Une vingtaine de militants est partie mardi de Saint-Etienne à la rencontre des populations concernées par le tracé de l'A45.
Une vingtaine de militants est partie mardi de Saint-Etienne à la rencontre des populations concernées par le tracé de l'A45. (Crédits : YP)
Ce mardi, des militants anti-A45 ont entamé une marche le long du tracé de la future autoroute reliant Lyon à Saint-Etienne. Sur le terrain, des citoyens viennent en soutien des paysans et des communes touchées par le projet. Pour l'économiste Maxime Combes, membre de la coordination des opposants à l'A45, une opposition de type zadiste n'est pas à exclure.

"No pasar A45", "Saccage, péage, enfumage : non à l'A45", "Vinci dégage". Au pied des locaux de Saint-Etienne métropole, une vingtaine d'anonymes accroche des banderoles graffées de rouge et de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/07/2017 à 9:13 :
Il existe 1 alternative, HYPERLOOP projet porté par Christian BRODHAG maître de recherches à l'ECOLE des MINES de Saint Etienne. Je vous invite à suivre ses travaux.
A défaut de toute possibilité, les Ligériens devront alors se résoudre à regarder vers le sud via un TUNNEL sous le PILAT, replaçant ainsi la Loire sur son axe naturel Paris / côté d'azur ( route bleue ).
a écrit le 01/07/2017 à 11:15 :
lisez vite le livre des opposants A45 mise en exmen"

Cotre enquete et contre arguments à ce projet de doublon d'autoroute devenu inutile et exhorbitant
a écrit le 01/07/2017 à 9:32 :
Voilà bien un fantasme très Lyonnais.
a écrit le 29/06/2017 à 9:45 :
il n'y a de NDDL que parce que l'exécutif d'alors a laissé s'installer la ZAD dans la durée. En 2012 il fallait mener l'opération César à son terme en y mettant les forces de l'ordre nécessaires (le terrorisme islamiste ne les monopolisait pas encore à 100%) pour évacuer une fois pour toutes le secteur. Et lors des saccages des centres de Nantes et Rennes par les manifestants anti-aéroport il eût fallu des peines d'une sévérité exemplaire.
a écrit le 28/06/2017 à 19:29 :
Le parcours du combattant est achevé. Reste à notre ministre des transports d'assurer la continuité républicaine.
Réponse de le 30/06/2017 à 20:34 :
Espérons que le bon sens l'emportera et que nos ministres prendront enfin conscience que l'A45 n'est pas la bonne solution pour améliorer les déplacements entre St Etienne et Lyon, qu'ils remettront ce dossier à plat afin de trouver un compromis qui améliore cette liaison en préservant l'environnement !
a écrit le 27/06/2017 à 18:53 :
À l'instar des zadistes de ND des Landes qui ne prennent sans doute jamais l'avion, ceux de l'A45 ne prennent pas l'autoroute.
Prochaine bataille, Hyperloop, en espérant que ses pylônes ne contrarient pas la route des oiseaux migrateurs. Ce jour là, les zadistes auront des ailes.
Réponse de le 28/06/2017 à 19:51 :
Je ne sais pas s'ils prennent l'autoroute mais celle qui existe leurs suffit. Ils souhaitent préserver la qualité de vie de toute une région ainsi que les terres agricoles qui font vivre de nombreuses personnes. Celles-ci produisent des légumes et des fruits qui alimentent les marchés de la région et même bien plus loin pour ce qui est des fruits qui sont exportés jusqu'au Japon !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :