Gare TGV à Allan : une décision à la fin de l'année

 |   |  914  mots
La Drôme compte déjà une gare TGV, au sein du parc d'activité Rovaltain, à Alixan, près de Valence.
La Drôme compte déjà une gare TGV, au sein du parc d'activité Rovaltain, à Alixan, près de Valence. (Crédits : A.T.)
Une gare TGV à Allan sera-t-elle (enfin) créée ? Cela fait déjà plusieurs années que ce dossier est évoqué. Une nouvelle étude de faisabilité va être lancée dans quelques semaines. La décision sera connue d'ici à la fin de l'année. Mais ce projet ne fait pas l'unanimité.

Le projet d'une gare TGV à Allan est évoqué depuis 2001, date à laquelle avait été mise en service la LGV Méditerranée (ligne à grande vitesse). Une réflexion sur l'amélioration de la desserte du...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2017 à 13:14 :
ce projet est uneimperieuse necessite pour le developpement socio economique de la region et semble receullir l adhesion de toutes les collectivites locales;agriculture industrie tourismeen seront beneficiaires.
a écrit le 21/02/2017 à 20:27 :
De quoi ils se plaignent ?
C'est encore un caprice du député de
La drome qui est déjà très bien desservie par tgv.
Pensons d'abord à ouvrir le tgv aux zones volontairement écartées des Lgv.
Limoges, Clermont-Ferrand, orleans, bourges, vierzon, chateauroux, brive, blois nevers montlucon moulins.
Les contribuables payent les mêmes impots mais totalement ignorés sur le plan de ka grande vitesse.
a écrit le 21/02/2017 à 15:37 :
La gare TGV Montélimar-Provence (sud drôme-ardéche serait plus judicieux) est indispensable pour une desserte rapide de cette région. Il faut aussi prévoir dès le départ une grande zone d' industrie et de service à l'instar de ce que est fait à Rovaltain.
La Drôme et l' Ardèche doivent s' unir pour élaborer des pôle économiques forts, capable de faire face aux pressions grenobloises et lyonnaises pour centraliser de plus de plus de ressources et de financement publiques (recherche, enseignement, culture, sport....), alors que la saturation de ces métropoles et de plus en plus évidente.
a écrit le 21/02/2017 à 12:09 :
" Exit "Gare TGV d'Allan" : les élus optent désormais pour "Montélimar-Provence" " cette citation du journaliste n'a aucun sens, il n'a jamais été question d'appeler cette gare "Gare TGV d'Allan", même le conseil municipal d'Allan avait trouvé cette dénomination inadaptée il y a 5 ans.
En ce qui concerne la FNAUT : "l'implantation de la gare et des parkings entraînerait une regrettable consommation d'espace à forte valeur agricole, l'imperméabilisation d'une surface considérable et un surcroît de pollution automobile". C'est faux et archi-faux, les terres du site sont des terres à valeur agricole faible. En ce qui concerne la pollution automobile, il vaut mieux une désserte à Montélimar plutôt que des centaines de voitures qui vont à Valence pour prendre un TGV. Donc la FNAUT, essayez de ne pas parler au nom des agriculteurs, ou des usagers : vous êtes tellement politisé et rétrograde que vous êtes prêt à raconter n'importe quoi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :