La compagnie Fly Kiss va-t-elle sauver le vol Clermont-Lyon ?

 |   |  276  mots
(Crédits : Fly kiss)
La jeune compagnie clermontoise pour reprendre la ligne Clermont-Lyon, jusqu'alors exploitée par Hop ! Air France, qui a annoncé sa suspension pour des raisons de rentabilité.

Quelques jours après l'annonce d'Hop ! Air France de supprimer sa liaison Clermont - Lyon (effective le 6 février), la jeune compagnie Fly Kiss (filiale d'Enhance Aero) implantée depuis novembre 2016 sur le tarmac du Puy-de-Dôme, et qui nourrit de grandes ambitions, s'est positionnée pour reprendre la fréquence, "dès que possible", assure Bruno Lechevin. Le président estime que l'entreprise possède la flotte nécessaire pour assurer ces vols.

Lire aussi : Hop! Air France : vers une suppression de la ligne Clermont-Lyon

Selon nos confrères de France 3 Auvergne, le président de Fly Kiss a pris contact avec le maire de Clermont, Olivier Bianchi. Il devait également se rapprocher de Brice Hortefeux, vice-président régional et à ce titre, président du syndicat mixte de l'aéroport clermontois.

Partenariat avec Hop ?

Alors que la filiale d'Air France mettait en avant le manque de rentabilité de la ligne, marquée par un taux de remplissage trop faible dû à la concurrence du train et du covoiturage, cet argument ne semble pas freiner les ardeurs de Fly Kiss. Bruno Lechevin a même écrit à Hop et se dit même ouvert à un partenariat : la compagnie clermontoise pourrait assurer le Clermont-Lyon pour le compte de Hop, comme il l'a déclaré sur la chaîne régionale.

Lire aussi : Aviation civile : Fly Kiss veut s'imposer à Clermont-Ferrand

Selon les premières déclarations de Bruno Lechevin, Fly Kiss serait sur une pente plutôt positif. Les premiers mois d'exploitation seraient conformes aux prévisions, avec 8 000 passagers déjà transportés. Il dressera un premier bilan en mars, six mois après le lancement de la compagnie.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2017 à 2:37 :
Si cela permettrait de sauver des liaisons, le service et les emplois induits, alors pourquoi pas.
Mais Fly Kiss qui deviendrait le sous-traitant LowCost de Hop ? je serais surpris que les syndicats de Hop l'accepte... !
Pour mois, la rentabilisation de la ligne Clermont-Lyon passe par des correspondances développées au départ de Lyon :
Je pense notamment à LYS-RUN, LYS-PaP ou LYS-FdF ... surtout si AF fait aboutir son projet Boost !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :