TER : la Région n'a pas voulu conclure de convention avec la SNCF

 |   |  614  mots
(Crédits : DR)
Faute d'avoir pu trouver un accord pour mettre en oeuvre une nouvelle convention pluriannuelle en 2017, la continuité du service public sera assurée en s'appuyant sur le règlement européen "OSP". Par ailleurs, Laurent Wauquiez proposera aux élus régionaux d'appliquer la liberté tarifaire offerte par un récent décret. Pour autant, les discussions restent ouvertes avec la SNCF.

Épreuve de force entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la SNCF à propos des TER (Transports express régionaux). En cause : le renouvellement de la convention qui devait prendre effet au 1er...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/12/2016 à 14:38 :
Se pose aussi la question de la pertinence du service. 1/3 du budget de la région va à la SNCF. La plupart du temps, ces trains sont vides. Vous voyez beaucoup de trains sur les voies ferrées vous? A terme, peut-être que des bus électriques seraient plus pertinent que des TER, car ça coûte nettement moins cher en infrastructure. Et puis... les chauffeurs de bus, ça coûte aussi moins chers et on peut faire des bus de toutes tailles. Les lignes TER, cela ne fonctionne qu'à proximité des grandes agglomérations, là où le réseau de transport urbain est dense et là où il y a une grande population. Les TER, en Rhône Alpe Auvergne, ça ne peut fonctionner qu'à moins de 50km de Lyon, Clermont-Ferrand, Saint-Etienne ou Grenoble. Sinon, ça ne sert pas à grand-chose.
a écrit le 14/12/2016 à 11:59 :
Tres bonne decision. A multiplier sur tout le territoire. hassencf, c'est bleusipot.
a écrit le 14/12/2016 à 11:42 :
Les compagnies aériennes ont des obligations de dédommagement des clients en cas de retards importants... et la SNCF ? Quand on rate un rendez-vous, on devrait être dédommagé, et pas seulement non facturé du transport non fait... il suffirait qu'en cas de retard important ( 1/2h pour un trajet de 20km me parait conséquent), la SNCF soit obligée d'indemniser sur justificatif, jusqu'à hauteur de 50€ : vous verrez que les trains seront ponctuels !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :